MACKY SALL MENACE : «On n’a pas conçu l’Internet pour passer le temps à insulter les gens»

À l’image de tous les pays en développement qui ont emprunté ce chemin, le Sénégal veut aussi moderniser son école. et cela passera par la mise en place des ressources numériques dans le secteur de l’éducation. Déjà, une quarantaine de lycées sont concernés par ce projet. Dans certains établissements publics de l’intérieur du pays, les enseignements se font grâce à des équipements numériques.

«Bâtir une école de la réussite, une école de la République est mon ambition pour un Sénégal prospère et solidaire», a dit le président de la République lors de la cérémonie de remise des prix aux lauréats du concours Général 2018. Pour le Président Macky Sall, cette ambition procède de sa conviction selon laquelle l’école est le meilleur levier pour assurer le progrès économique et social, et asseoir durablement la politique d’une Nation. Cette cérémonie annuelle qui récompense les meilleurs élèves des classes de Première et de Terminale du Sénégal est, selon le président de la République, un rendez-vous pour célébrer la jeunesse, l’avenir du pays. «Et pour un Sénégal prospère qui doit passer par une école de la réussite et de la République, il faut des sacrifices et des investissements dans ce sens», dit-il. Macky Sall n’a pas manqué de rappeler que le secteur absorbe près du tiers du budget national. «Ces énormes sacrifices ont permis d’engager la modernisation de notre école fondée sur l’amélioration continue des conditions de vie, d’apprentissage et de travail des élèves, des étudiants et des enseignants», a souligné le président de la République. Et malgré ces avancées, le chef de l’Etat demande à tous les acteurs de poursuivre l’œuvre collective de développement d’un capital humain de qualité. «Ce sera une manière de doter le Sénégal d’hommes et de femmes bien éduqués, bien formés et aptes à relever le défi du développement. «Pour cela, il nous faut mettre à profit toutes les intelligences et les opportunités offertes à l’école, en partie les ressources titrées des technologies numériques», a dit Macky Sall pour se coller au thème de la cérémonie de remise de prix du Concours Général 2018. En effet, le thème de cette année a porté sur «les ressources numériques éducatives : opportunités et perspectives». Sur ce volet, le chef de l’Etat informe qu’un projet dénommé classes numériques a été mis en place pour moderniser le système d’apprentissage. Ce programme qui concerne 40 lycées a été expérimenté dans différents établissements scolaires du public se trouvant dans les localités comme Dahra Djoloff et Louga. Macky Sall partage ainsi la position du professeur de philosophie au Lycée de Bandafassi, Ndèye Astou Mbène Sylla Barr qui a lu le discours inaugural. «Je partage les recommandations de Mme Barr relatives à la démocratisation de l’accès aux équipements, à la connectivité et à la production de ressources numériques pour nos enseignants et à la généralisation d’une culture numérique», a soutenu le président de la République. «Il nous faut mettre en place un dispositif de gouvernance des ressources numériques éducatives, afin d’en tirer le maximum de profits tout en annihilant les dérives et les dangers liés à leur usage », a-t-il dit. A ce sujet, le chef de l’Etat Macky Sall a demandé au ministre de l’Education nationale d’organiser « une vielle stratégique collective et permanente pour contrecarrer les fausses nouvelles. « D’ailleurs, l’Internet est en train d’être saboté par ces mauvaises pratiques (…) On n’a pas conçu l’Internet pour passer le temps à insulter les gens dans l’anonymat, dire du mal des gens, des autres», a dénoncé le président Sall. Outre le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, plusieurs autres personnalités étaient présentes à cette cérémonie tenue au Grand-Théâtre national, à Dakar. Il s’agit notamment du Premier ministre Mahammed Dionne, du président du Haut conseil des collectivités territoriales Ousmane Tanor Dieng ainsi que de la présidente du Conseil économique social et environnemental, Aminata Tall. Des membres du gouvernement, des autorités religieuses, administratives, des parents d’élèves et des universitaires ont également assisté à l’édition 2018 de la cérémonie officielle de remise des prix aux lauréats du Concours général, dont le parrain est le professeur Iba Der Thiam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.