RDC: Bemba accueilli dans une ambiance électrique Kinshasa

Jean-Pierre Bemba, ancien vice-président congolais, a atterri mercredi à l’aéroport de Kinshasa après plus de onze ans d’absence en RDC, où il veut déposer dès jeudi sa candidature à la présidentielle. Plusieurs milliers de personnes l’attendaient, dans une ambiance électrique.

Onze ans après avoir quitté le pays, cette fois, Jean-Pierre Bemba est de retour. Arrivé à 8h50, heure locale (9h50, heure de Paris), Jean-Pierre Bemba a quitté l’aéroport un peu plus d’une heure plus tard. Sous bonne escorte policière, son cortège a commencé à se frayer un passage au travers d’une foule compacte.

Ils sont en effet plusieurs milliers – le chiffre de 20 000 personnes est avancé- à être venus accueillir Jean-Pierre Bemba à sa descente d’avion, à l’aéroport international de N’Djili, à Kinshasa. Dans la foule, des militants du Mouvement de libération du Congo (MLC), le parti de l’ancien vice-président, mais aussi des drapeaux d’« Ensemble », le mouvement de Moïse Katumbi. Si la foule scande le nom de Bemba, de nombreux slogans hostiles à la Cour pénale internationale (CPI) se font également entendre.

Bemba quitte le siège du MLC

Après avoir progressé lentement pendant un peu plus d’une heure, le cortège a subitement accéléré, vers 12h30. La police a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser la foule et ouvrir le passage. Le véhicule à bord duquel se trouvait Bemba, encadré de véhicules des forces de sécurité, a alors rapidement accéléré.

Après une période de flottement concernant sa destination finale, Jean-Pierre Bemba est arrivé quelques minutes plus tard au siège provincial du MLC, sur l’avenue de l’Enseignement, en face du stade des Martyrs de Kinshasa.

Là encore, une foule impressionnante l’attendait, de plus en plus de militants convergeant devant le bâtiment à mesure que les minutes passaient. Vers 14h30, heure locale, Bemba est apparu brièvement à la fenêtre du siège du bâtiment du MLC. Les deux mains en l’air, il a adressé un salut d’au revoir à la foule, qui a commencé à quitté les lieux pour se diriger vers la place Assanef, près de la Cathédrale de Kinshasa, point de rendez-vous fixé aux militants.

Sur place, la situation est tendue. Un très important dispositif policier a été déployé. De nombreuses personnes sont également sur place, pour attendre l’arrivée de Jean-Pierre Bemba, ou attroupées le long de l’avenue du 24-Novembre, pour suivre ensuite son convoi.

Jeune Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.