CANDIDATURE, PROGRAMMES : Ousmane sonko maintient le suspense

Si Ibrahima Hamidou Dème, Hadjibou Soumaré, Ngouda Fall Kane, Khalifa Sall, Karim Wade et Macky Sall ont déjà annoncé leur candidature pour la présidentielle de 2019, ce n’est pas le cas pour Ousmane Sonko de Pastef qui dit attendre la fin des discussions entamées avec des partenaires. Il compte présenter, dans quelques semaines, un programme inédit qui s’intéressera à toutes les questions.

Au moment où les déclarations de candidature pour la prochaine présidentielle continuent de se faire, le leader de Pastef les Patriotes lui a choisi d’attendre encore quelques semaines pour lancer sa candidature à la prochaine présidentielle. Pourtant, hier lors de la cérémonie d’installation de Pastef de Dakar, le coordonnateur départemental l’a investi. Pour l’inspecteur général des Impôts, les raisons qui l’ont poussé à retarder sa déclaration sont multiples. «Nous sommes en train de travailler sur plusieurs choses dont le programme que nous allons présenter aux Sénégalais. Nous étudions également les potentielles propositions de coalition et de compagnonnage», a dit le leader de Pastef les Patriotes. Selon lui, si beaucoup de candidatures ont été déclarées, c’est parce que ceux qui l’ont fait sont obligés de procéder de la sorte. Ousmane Sonko souligne que c’est aussi parce que son parti travaille en l’interne pour une candidature crédible. C’est pourquoi jusqu’a présent une déclaration n’a pas été faite dans le sens de la prochaine présidentielle. «Il ne s’agit pas d’être candidat seulement, mais d’avoir une candidature sérieuse et dotée de tous les moyens opérationnels pour cela», a ajouté l’ancien agent à la Direction Générale des Impôts et Domaines. L’autre raison avancée par Ousmane Sonko est le fait que son parti est en pleine discussion avec des partenaires. «Et par courtoisie, nous préférons attendre la fin des discussions pour faire une sortie et déclarer une candidature», estime M. Sonko. LE PROGRAMME EN GESTATION Pour la présidentielle du 24 février prochain, Ousmane Sonko n’écarte pas une alliance avec d’autres leaders qui ont la même vision que lui. Pendant longtemps, il est reproché au leader de Pastef les Patriotes de ne pas proposer un programme pour le pays. En réponse à ces interpellations, Sonko dit « qu’il y a toujours un temps pour présenter un programme et que ce n’est pas à deux mois des élections qu’il faut sortir un programme». Il soutient que chaque personne aspirant à diriger un pays doit d’abord dire aux populations ce qu’il pense avant de pouvoir parler de candidature. Il cite l’exemple des présidents Obama et Macron qui ont tous les deux publié des livres dans lesquels ils ont décliné leurs visions. Par contre, précise-t-il «au Sénégal, les politiciens font souvent appel à des cabinets pour leur produire une profession de foi ». Cette dernière souvent, selon M. Sonko est plagiée ou copiée ailleurs. Son programme pour le Sénégal va traverser toutes les problématiques. «Nous allons le présenter aux Sénégalais sous la forme d’un document succinct et très facile à lire», dit-il. Le potentiel candidat des Patriotes va cependant poursuivre son combat «contre les dérives du président Macky Sall» au sein du Front qui réunit tous les partis de l’opposition. Il demande à ses camarades de ne pas se tromper de combat en restant unis.

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.