BOYCOTT DU PROCÈS EN APPEL: LES CONSEILS DE KHALIFA SALL CHARGENT LE JUGE DEMBA KANDJI ET L’ETAT DU SÉNÉGAL

Après avoir décidé de quitter définitivement le procès en  appel du maire, Khalifa Sall et des collaborateurs, les avocats de de la défense du premier magistrat de Dakar ont fait face à la presse, hier, pour donner le ton.
En effet, en présence de Me Khoureichi Bâ, Me El Mamadou Ndiaye entre autres, Me Ousseynou Fall a critiqué vertement la Cour d’Appel de la Cedeao qu’il dépeint comme une juridiction sous la dictée de l’exécutif. Particulièrement caustique, il estime que la Cour d’Appel présidée par le Juge Demba Kandji est en mission commandée. Sa seule est unique vocation, dit-il,  est d’écarter le candidat Khalifa Sall à l’élection présidentielle de 2019 comme la Crei l’a fait avec Karim Wade exilé au Qatar. Très en verve, il déclare : «On serait resté des lustres, des mois et des années dans ce procès, mais la messe est déjà dite». L’arrêt de la Cedeao s’est également invité à ce point de presse animé par les conseils de l’édile de Dakar. A en croire la robe noire, «un déni de Justice pareil n’a jamais été remarqué dans l’histoire de la Justice Sénégalaise surtout après le réquisitoire du procureur. Mais voilà que le Président a rejeté toutes nos demandes. Même la demande de liberté provisoire». Me Fall pense en effet que le juge a un timing qu’il doit respecter et c’est pour cela qu’il veut coûte que coûte en finir avec le procès. Pour toutes ses raisons, poursuit Me Fall «les conseils de Khalifa Sall ont décidé de ne pas jouer les acteurs d’une parodie de Justice où la messe est déjà dite».
Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.