Magal Touba 2018 : L’eau casse-tête des organisateurs

Le prochain Magal de Touba sera célébré entre septembre et octobre 2018. L’évènement qui commémore le départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, sera le premier sous le khalifat de Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, l’actuel guide de la communauté mouride.

Déjà, le comité d’organisation du Magal, présidé par son coordonnateur général, Serigne Ousmane Mbacké, est à pied d’œuvre pour peaufiner les réglages. C’est justement dans ce cadre qu’un comité départemental de développement (Cdd), a été tenu ce mercredi 25 juillet à Touba. Le khalife y était représenté par son fils aîné, Serigne Kosso Mbacké.

Et si l’ensemble des questions ayant trait au bon déroulement du Magal ont été passées en revue, c’est celle de l’eau qui a le plus suscité d’inquiétudes pour le comité d’organisation. À ce sujet, Serigne Ousmane Mbacké qui a interpellé le préfet de Mbacké, lui a demandé d’être l’interprète du comité d’organisation auprès de sa hiérarchie pour régler les problèmes d’eau dans Touba et ses environs avant le Magal.

Il faut souligner que les pannes constatées au niveau de plusieurs forages dans la cité religieuse, sont à l’origine des déboires des populations qui continuent de prendre leur mal en patience. Une situation que les membres du comité d’organisation du magal ne veulent pas voir s’éterniser, et d’où leurs doléances.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.