le B52 ProMet l’enfer À euMeu Sene «Ce sera un combat spectaculaire et explosif»

le détenteur du titre de roi des arènes promet un combat explosif contre son adversaire le 28 juillet. hier, lors de son open-presse, le b52 qui affiche la forme a amusé le public venu nombreux au stade Caroline Faye. le tout sous le vivats des supporters qui scandaient «Eumeu dengay harou (Eumeu se suicide)», allusion faite par rapport à la différence du corpulence physique qui est en ballotage favorable pour leur lutteur.

Vous avez mobilisé vos supporters à mbour, comme votre adversaire, avant-hier, à pikine…

B52 : Je salue tout le peuple sénégalais et toutes les personnes qui ont fait le déplacement. Que ce soit le public ou la presse. J’adresse des remerciements particuliers aux Mbourois qui me soutiennent tout le temps. Je suis de Mbour, c’est ma ville natale. C’est pourquoi, mon slogan est «goudigoudi Mbour» est né de ma relation avec la ville. C’est une grande mobilisation. Cela montre que les habitants de la région de Thiès sont encore plus que jamais mobilisés et sont très déterminés pour ce combat. A ce rythme, je crois que les Mbourois seront plus nombreux au stade.

Comment avez-vous préparé votre combat avec Eumeu ?

Je suis toujours au travail. Je n’attends pas d’avoir un combat pour m’entrainer. Je m’entraîne tout le temps. Ce combat a duré deux ans. Entre temps, j’ai eu un autre combat (NDLR : contre Rocky Balboa) et j’en suis sorti victorieux. Ce combat est comme les autres et je ferai le tout pour m’en sortir avec une victoire.

C’est un combat royal, l’enjeu pour vous, c’est la conservation du titre de «roi des arènes» ?

J’ai déjà exprimé mon souhait de partir à la retraite avec ma couronne de «roi des arènes». C’est pourquoi, je prie Dieu de me donner la force d’y arriver.

Comment est physiquement bombardier?

Toute personne qui n’a pas fini ses préparatifs jusqu’à présent, n’a qu’à aller se reposer. Nous avons préparé ce combat durant des mois à 3 jours du combat, on ne peut plus parler de préparation. Je me sens physiquement en forme. Je prie le Bon Dieu de me donner la victoire et nous l’aurons, Inchallah. beaucoup d’observateurs font de vous le favori… J’ai dépassé le stade où je subis des pressions, parce que je possède ce que tout lutteur rêve de détenir. Donc, la pression est du camp de Eumeu Sène. Je ne ferais que l’attendre, car c’est lui qui en a besoin de faire le jeu.

Certains pensent que votre adversaire est plus technique que vous. est-ce votre sentiment ?

Je ne peux pas rester autant d’années dans la lutte et gagner le titre de «roi des arènes» sans maitriser les techniques de la lutte. Samedi n’est pas loin attendons le jour J. Je dis à mes supporters que cela ne vaut pas des disputes. Il faut attendre samedi. J’invite mon adversaire à respecter ce qu’il avait dit. l’envie de Eumeu d’arracher la couronne est manifeste… C’est normal. Mais, j’ai plus envie de garder la couronne, puisque je connais son importance. en terme de rapidité et de souplesse, Eumeu Séne est favori.

Comment bombardier va faire face ?

J’ai fini toute ma préparation tactique. J’ai rencontré des adversaires qui ont sa taille, (taille moyenne) et de taille élancée donc sur la rapidité et la vivacité, je ne me fais pas de soucis.

On dirait que vous voulez attendre Eumeu Sène?

Je vais l’attendre puisque c’est lui qui est venu pour chercher la couronne. Eumeu est un lion qui aime la bagarre et la lutte donc ce sera un combat spectaculaire et explosif. tous les chroniqueurs disent que la seule chance d’Eumeu Sène, c’est de saisir votre jambe.

Est-ce que vous vous êtes préparé à cette éventualité?

Tout le monde est spécialiste de la lutte. Même les enfants font des pronostics avant un combat. Je ne me focalise pas sur ce que fait mon adversaire. Je me focalise plutôt sur ce que je fais. parmi les mi-lourds que vous avez rencontrés, baboye a réussi à vous battre.

Le B52 at-il muri après ce revers?

Dans la vie, il faut savoir grandir en progressant. Au début, je sous-estimais mes adversaires, mais avec le temps, j’ai acquis beaucoup d’expériences. Et maintenant même avec un lutteur de 50 kg, je le considère comme un adversaire avec beaucoup de respect. sur le plan psychologique, bombardier est imperturbable…

Mais vous êtes un «roi des arènes» mal aimé ?

C’est normal. C’est le cycle d’une évolution. Quand on débute, on est fortement soutenu par les gens. Mais quand on arrive au sommet, on dit qu’on doit changer. C’est juste le sport sénégalais qui est ainsi fait, mais la volonté de certaines personnes peut ne pas être la volonté de Dieu.

Votre message à l’endroit de la population de Mbour ?

Depuis un mois, les arbres et les artères de la ville sont peints à mon effigie. Lorsque je venais au stade, ce sont des motos qui escortent jusqu’ici. Tout le monde me demande la même chose : La victoire. Je prie le bon Dieu de nous y aider. on constate que vous avez bien noué vos gangs.

Pensez-vous qu’il peut y avoir un Ko ?

C’est la lutte avec frappe. Si nous avons une opportunité de donner un coup de poing qui va entrainer un Ko nous n’hésiterons pas. Et si le combat doit se terminer par la lutte, il en sera ainsi.

Que dites-vous à Eumeu ?

C’est bien ce qu’il fait parce que, cela fait partie du marketing du combat. Je suis un sportif, je ne m’emporte pas pour des détails. Je prie pour qu’il soit en bonne santé et pour que je le terrasse le jour J. vous avez l’habitude de riposter nerveusement après avoir reçu un coup de poing… J’ai lutté un combat dans lequel je suis parti chez le médecin comme lui, d’ailleurs. En lutte avec frappe, tout est possible. Celui qui ne veut pas encaisser de coups n’a qu’à faire autre chose. Encore une fois de plus, j’ai muri. J’ai diminué mon poids. Et ma résistance est parfaite. J’ai fait des contacts avec les lutteurs. Donc, je suis fin prêt.

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.