Promesse de Pupille de la nation pas tenue

Prenant part à la rencontre, le maire de Toubacouta a invité, dans son allocution, les autorités à respecter les promesse faites par le chef de l’État à Bettenty par rapport aux enfants dont les parents sont décédés dans le chavirement de la pirogue qui avait coûté la vie à vingt et une femmes. Pour Pape Seydou Dianko, il est inadmissible qu’un an après ce drame, les enfants déclarés pupilles de la nation par le chef de l’Etat lui- même n’ont toujours pas été pris en charge. Une remarque partagée par la ministre Ramatoulaye Guèye qui s’est engagée à jouer pleinement son rôle pour qu’enfin ces mômes puissent être pris en charge dans le cadre du programme pupilles de la nation. Il faut juste rappeler que la Journée de l’enfant africain est fêtée le 16 juin de chaque année dans tout le continent noir. Cette année, les autorités ont décalé la célébration d’un mois, car la date initiale a coïncidé avec la fête de Korité.

 

 

( Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.