MACKY SALL A THIES «le financement pour rénover le chemin de fer est bouclé»

Venu présidenté ses condoléances à l’homme d’affaires Baba Diao qui a perdu sa mère, le Président Macky Sall a été interpellé par le patron d’Itoc sur le sort du chemin de fer, qui était jadis la loco- motive de l’économie locale. En réponse, le chef de l’Etat a annoncé que le financement pour rénover le chemin est bouclé. A l’en croire, il ne reste que que quelques réglages.
Accompagné de plusieurs membres du gouvernement et du président du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (Hcct) Ousmane Tanor Dieng, le Président Macky Sall s’est
rendu hier à Thiès pour présenter ses condoléances à Abdoulaye Diao dit Baba d’ITOC qui a récemment perdu sa mère Adjaratou Rouguy Sy. Interpellé par Baba Diao sur la situation du chemin de fer qui faisait la fierté de Thiès et du pays, le Président Macky Sall s’est montré rassurant. «Le financement pour rénover le chemin est bouclé, il ne reste que quelques réglages», informe-t-il. En effet, Baba Diao a rendu compte d’un entretien qu’il a eu avec un vieux cheminot qui, informé de la visite du président de la République lui a demandé de lui porter le message concernant la relancs de l’activité ferroviaire. «En tant que fils de Thiès et habitant du quartier Bountou Dépôt (Derrière la Voie Ferrée), nous demandons de tout faire pour assurer la relance du chemin de fer», a plaidé Baba Diao. Sa demande n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Reprenant la parole pour apporter une réponse, le chef de l’Etat a indiqué que le processus de relance est déjà enclenché avec la construction de nouvelles voies dont le Train Express Régional (TER). «A partir de l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD), le TER ira jusqu’à Thiès et Mbour. Ce qui témoigne de l’importance des infrastructures routières dans le processus de développement économique et social », déclare le locataire du Palais avant d’ajouter : «en venant à Thiès, j’ai d’abord regardé la finale de la coupe du monde et après seulement 40 minutes, je suis arrivé à destination en passant par l’autoroute à péage», dit Macky Sall. Le rail est important, dit-il, dans l’histoire de la ville de Thiès et le financement pour reprendre la voie de Thiès à Bamako est déjà bouclé, il ne reste que quelques réglages pour entrer dans la phase opérationnelle. Et à côté de ses travaux spécifiques sur la voie, renseigne le Chef de l’Etat, il sera créé à Thiès une école de formation dans les métiers du chemin de fer pour que les agents soient au diapason de la nouvelle technologie notam- ment les trains électriques.

«MA RELATION AVEC BABA DIAO EST FONDEE SUR DES PRINCIPES ET NON SUR L’ARGENT ET LE POUVOIR»

Le Président Macky Sall a parti- culièrement insisté sur les rela- tions étroites qui l’unissent à Baba Diao et vieilles de plus de 17 ans. «Ma relation avec Baba Diao est fondée sur des prin- cipes et non sur l’argent et le pouvoir», a-t-il précisé. A l’en croire, «Baba Diao est l’un des cadres les plus compétents en matière de pétrole et il est d’un patriotisme et d’un professionnalisme sans commune mesure, entretenant de très bonnes relations avec toutes les familles religieuses, mais aussi avec tous les hommes politiques du pays. Le Président Macky Sall pense qu’il est de son devoir de partager sa peine en cette circonstance. C’est pourquoi même si des membres du gouvernement avaient fait le déplacement le jour du décès et le jour de la cérémonie religieuse, il s’est prescrit le devoir de se déplacer lui aussi pour témoigner son soutien à toute la famille. De l’avis du Président Macky Sall, «Baba Diao est un homme de bien, qui se soucie des intérêts de la nation. C’est pourquoi, il a accepté d’être mon conseiller spécial sans salaire ni aucun autre avantage. Pour sa part Baba Diao est revenu sur cette relation avec le Président Macky Sall pour révé- ler qu’il fait partie des deux personnes que le chef de l’Etat appelle affectueusement «Grand». A l’en croire, il est resté à l’étranger pendant un an et demi pour des raisons de maladie et le Président Macky Sall n’a jamais cessé de l’appeler pour avoir de ses nouvelles. Et d’ailleurs ses enfants ont même fait le déplacement pour aller à son chevet. De l’avis de Baba Diao, il suffit de jeter un regard sur la carte de l’Afrique pour se rendre compte que le bon Dieu a réservé un bon sort au Sénégal. Et cette rencontre autour du chef de l’Etat en est une parfaite illustration dit-il, car n’étant pas possible dans certains pays. C’est pourquoi, indique Baba Diao, tous les Sénégalais doivent se donner la main et accompagner ceux à qui les rênes du pays sont confiées étant entendu que ceux qui gèrent aujourd’hui, passeront le témoin à d’autres demain. Il a insisté également sur son ami- tié avec Ousmane Tanor Dieng, mais aussi avec Souleymane Ndéné Ndiaye et l’ancien Ministre d’Etat Cheikh Tidjane Sy, tous les deux présents à la rencontre.

( L’AS ET TOUTINFO.NET )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.