Me Borso Pouye exige la LP : « L’arrêt de la Cedeao règle définitivement le problème de Khalifa Sall et Cie »

Pour Me Borso Pouye, l’arrêt de la Cedeao rendu contradictoirement aux décisions des juridictions nationales règle définitivement le problème de leurs clients.  

« Si on a l’arrêt de la Haute Cour de Justice de la Cedeao, le problème de Khalifa Sall et Cie définitivement réglé. Je vous demande monsieur le juge, de faire droit à notre demande de renvoi et d’ordonner subsidiairement la liberté provisoire d’office des prévenus », a sollicité l’avocate à la reprise de l’audience à 15 h.

Me Pouye a motivé ses demandes par le fait que : « dans le paragraphe 2 du dispositif du plumitif de la Cedeao qui avait fait la Une de la presse écrite les 29 et 30 juin, il est dit que Khalifa Sall est en détention arbitraire depuis la proclamation par le Conseil Constitutionnel des résultats des élections législatives. Votre responsabilité est donc engagée monsieur le juge. C’est très rare aussi que la cour prononce des condamnations pécuniaires (35 millions de nos francs) et c’est le cas dans cette affaire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.