Me Amadou Sall sur l’affaire Khalifa Sall: « Toutes les personnes qui auront participé à cette détention arbitraire répondront devant la Cpi ».

« Khalifa Sall n’a pas eu droit à un procès équitable. A partir du moment qu’une juridiction supérieure à la vôtre a donné une décision qui lui est favorable, sa détention est arbitraire, déclare Me Amadou Sall qui estime que le maintien en détention de Khalifa Sall est arbitraire et qu’y contribuer, de quelque manière que ce soit, exposerait son auteur à un procès devant la Cour pénale internationale (Cpi). Une détention arbitraire est un crime. Et les responsables d’une détention arbitraire, qui qu’ils soient, répondent devant une justice internationale. Toutes les personnes qui auront participé à cette détention arbitraire répondront devant la Cpi. Vous (le juge Demba Kandji) êtes investi d’une autorité par nos lois et règlements, d’un pouvoir rendu par la justice. » L’avocat s’est empressé de préciser à l’attention du président de la Cour d’appel : « Monsieur président je ne vous menace pas. Si j’avais envie de menacer, je l’aurais fait, je n’ai pas peur. Mais ce n’est pas une menace. Nous nous rappelons nos devoirs. Nous savons ce que nous représentons. Franchement, je ne veux pas qu’on dise qu’il y a dans ce procès des non-dits. Nous ne sommes pas dans une course de vitesse, nous voulons que la justice sorte et que chacun de nous sorte rassuré au lendemain de votre décision. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.