Le juge Demba Kandji: « Rien ne me dit qu’une décision a été rendue par la Cedeao »

« Dans le dossier que j’ai, il n’est nullement écrit le mot Cedeao », a rappelé le juge Demba Kandji, président de la Cour d’appel de Dakar qui en présence de ses deux assesseurs ne veut pas entendre parler de l’arrêt de la Cedeao concernant l’affaire de la Caisse d’avance.
Le magistrat ignore complètement l’extrait du primitif de l’instance ouest-africaine, qui a reconnu la violation des droits du maire de Dakar. « La cour a estimé qu’elle est saisie par les actes d’appel, c’est-à-dire le jugement sur la demande de liberté provisoire rendue le 2 février 2018 et le jugement rendu au fond le 30 mars 2018. La Cour s’estime réellement saisie. Rien ne me dit qu’une décision a été rendue par la Cedeao. De plus, rien ici ne me dit quel est son impact », écarte le juge d’appel.

« Arrêtez de me faire le procès du diable. Rien ne me prouve qu’il y’a une décision de la Cedeao. Arrêtez de me faire porter des responsabilités que je n’ai pas », supplie encore le magistrat Demba Kandji. A noter que sur les questions de procédure et de fond, la Cour ne s’est pas prononcée…

Toiutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.