Mondial 2018 : le Top 5 des joueurs qui auraient pu évoluer avec une sélection africaine

Présents à la Coupe du monde en Russie, de nombreux internationaux d’origine africaine ont opté pour une nation européenne. Portrait des 5 footballeurs les plus en vue qui incarnent ce choix.

On ne compte plus le nombre de joueurs que le football africain a perdu au profit de nations européennes, même si l’inverse existe aussi avec, par exemple, le cas du milieu offensif marocain Amine Harit. Ce dernier, né à Pontoise en région parisienne, a fait toutes ses classes avec les équipes de France de jeunes avant de rejoindre les Lions d’Atlas d’Hervé Renard, avec qui il disputera la Coupe du monde en Russie.

La France justement, séduit régulièrement des talents nés en Afrique ou de parents africains, et en comptera une poignée dans son groupe en Russie. Depuis quelques années, la Suisse est également devenue une terre d’accueil pour des footballeurs souvent originaires du Nigeria ou du Cameroun. Dresser une liste complète aurait été trop long, alors nous avons choisi de vous présenter notre sélection de cinq grands joueurs africains qui auraient pu faire le bonheur d’une sélection du contionent en Russie pendant ce Mondial 2018.

Il y a du sang de footballeur marocain qui coule dans les veines du milieu de terrain de Manchester United. Abdelatif Fellaini, le père de Marouane, a joué au poste de gardien de but au sein du mythique Raja Casablanca. Mais, la famille Fellaini, originaire de Tanger, a ensuite changé de vie en s’envolant pour l’Europe. Le jeune Marouane est né à Etterbeek, commune de l’agglomération de Bruxelles. Ce qui lui a offert un passeport belge. Une double nationalité qui a fait hésiter ce fils de Marocains.  Marouane Fellani  a d’abord évolué avec les équipes de jeunes des Lions de l’Atlas, avant d’opter définitivement pour la Belgique lors de son passage chez les espoirs. Il compte aujourd’hui 80 sélections avec les Diables rouges. Sa vista, son abattage et sa classe auraient certainement fait le bonheur du Maroc d’Hervé Renarden Russie et on salive à l’idée du trio qu’il aurait formé avec Ziyech et Belhanda au milieu de terrain.

Jeune Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.