MEURTRE DE LA DAME AMY COLLE BA A MBORO Le principal suspect arrêté à la frontière mauritanienne

L’enquête ouverte par la gendarmerie concernant le meurtre de la dame Amy Collé Bâ commence à livrer ses secrets. En effet 5 personnes ont été interpellées. Et celui qui est considéré comme le cerveau de ce crime odieux a été alpagué, alors qu’il tentait de quitter le pays pour se rendre en Mauritanie.

Le meurtre de la dame Amy Collé Bâ (tuée à Mboro), dont la dépouille a été retrouvée enterrée dans le champ de citronniers de l’ex- député Cheikh Tidjane Ndiaye, a connu de nouveaux développements. En effet, dans le cadre de l’enquête menée par la gendarmerie de Mboro, 5 personnes ont été interpellées le 4 juillet dernier. Et le principal suspect, en l’occurrence Mamadou Chérif Baldé, a été alpagué alors qu’il tentait de quitter le pays par le nord. Nos sources renseignent qu’il a été interpellé au moment où il s’apprêtait à traverser le fleuve Sénégal du côté de Rosso, pour aller en Mauritanie. Il a été localisé grâce au téléphone portable. Originaire d’un pays frontalier, Mamadou Chérif Baldé a longtemps résidé à Mboro où il travaille dans les champs. La reconstitution des faits a été effectuée le même jour sur les lieux du crime et en présence du principal suspect. Nos sources renseignent que, dès le début de l’affaire, de forts soupçons ont pesé sur Mamadou Chérif Baldé, compte tenu des relations heurtées qu’il entretenait avec la dame. En effectuant une perquisition dans la chambre du mis en cause, les enquêteurs ont mis la main sur du chanvre indien et sur quelques affaires personnelles de la dame comme le soutien-gorge et le pagne. Avant cela, relèvent nos confidents, un chauffeur de clando avait livré à la famille une information importante. Il a en effet informé que le jour de la disparition, il avait déposé la dame non loin du champ du présumé meurtrier. Tout compte fait, l’enquête menée par les pandores de Mboro a permis de résoudre cette équation. Pour rappel, c’est le 2 juillet que le corps de la dame Amy Collé Bâ a été découvert dans le champ de citronniers appartenant à l’ancien député Cheikh Tidjane Ndiaye. Le corps était dans un état de dégradation très avancé, ce qui a nécessité une inhumation sur place après les constats d’usage. Il résulte des examens qu’elle est morte à la suite de traumatismes causés par des coups de pique. La victime avait disparu depuis quelques jours et les recherches entreprises par sa famille n’avaient rien donné. Ce n’est donc que le 2 juillet dernier que son corps a été retrouvé dans le champ de citronniers situé non loin du Centre International de Formation Pratique (Cifop), presque à moitié enterré. Agée de 54 ans, Amy Collé Bâ, mariée et mère de 6 bouts de bois de Dieu, était vendeuse de poissons et de légumes avant de se convertir dans le commerce de citrons. Hier, une délégation de la plateforme Mboro Sos, conduite par son coordonnateur Mame Mor Kâ, s’est rendue au chevet de la famille éplorée qui s’en est remise à Dieu en décidant de laisser la justice faire son travail. En effet la zone reçoit chaque année un nombre important d’étrangers, attirés par les opportunités économiques liées aux activités maraîchères et économiques. D’où la nécessité, à ses yeux, d’ériger un commissariat de police pour prendre en charge la lancinante question sécuritaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.