ANDE DOOLEL KHALIFA SALL TIVAOUANE «Les juges de la Cedeao ont donné une leçon magistrale à leurs collègues du sénégal»

Le mouvement And Doolel Khalifa Sall, les mouvements de soutien et le Parti Socialiste des Valeurs de Thiès et de Tivaouane se sont retrouvés dans la capitale de la tidjinia pour rapprocher leurs positions et engager à l’unisson les prochaines batailles politiques. Se prononçant sur le verdict de la Cour de justice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), l’ancien sénateur Sidy Ahmed Lô a soutenu que les magistrats de la Cour de la Cedeao ont donné une leçon magistrale à leurs collègues du Sénégal.

Le mouvement And Doolel Khalifa Sall, le Parti Socialiste des Valeurs et tous les mouvements qui soutiennent Khalifa Ababacar Sall se sont donné rendez-vous ce week-end à Tivaouane. C’était pour accorder leurs violons afin d’engager sous de meilleures auspices les prochaines batailles électorales, notamment la présidentielle de 2019. Les Khalifistes se sont également prononcés sur le verdict donné récemment par la Cour de justice de la Cedeao, par la voix de l’ancien sénateur Sidy Ahmed Lô, par ailleurs coordonnateur des mouvements de soutien à Khalifa Sall dans le département de Tivaouane. «Les magistrats de la Cour de justice de la Cedeao ont donné une leçon magistrale à leurs collègues du Sénégal», a-t-il déclaré avant de souligner que la Cour de justice de la Cedeao a blanchi Khalifa Sall. A l’en croire, le gouvernement du Sénégal doit pouvoir revoir sa position par rapport au dossier Khalifa Sall, s’il n’est pas fantoche, antidémocratique et tortueux. «Ce qui s’est passé durant le jugement en première instance est inadmissible. Cela montre également que ceux qui nous gouvernent agissent en dictateurs. En tout cas, tous les Sénégalais qui se réclament de Khalifa Sall ont décidé de se battre pour que le verdict de la Cour de justice de la Cedeao soit respecté par l’Etat du Sénégal. Ils n’accepteront jamais qu’il fasse autrement. «C’est l’objectif que nous nous sommes assignés, en attendant le 9 juillet, avec la décision de la Cour d’Appel de Dakar. Nous verrons si le juge sénégalais acceptera de suivre le cours de l’histoire en confirmant le verdict de la Cour de justice de la Cedeao». Revenant sur la rencontre de Tivaouane, Antoine Ngom dit Tony, chargé de communication du mouvement And Doolel Khalifa Sall (ADK), affirme que la mobilisation générale est sonnée. «Le premier pallier, c’est de rapprocher les positions entre tous les responsables et militants, afin d’aborder les prochaines échéances électorales dans d’excellentes conditions et avec le maximum d’atouts pour porter le maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall à la magistrature suprême. Il ne s’est pas agi de relations heurtées et difficiles entre les responsables, mais un mouvement a souvent des problèmes de leadership et d’égo. C’est pourquoi, nous avons décidé de lever toutes les incompréhensions, de travailler ensemble pour l’essentiel, une manière de sceller la grande unité autour de l’essentiel. D’autant que tous les acteurs politiques et sociaux concernés, roulent tous pour Khalifa Sall. Notre premier objectif est de nous battre rudement pour qu’il sorte de prison et soit notre candidat à l’élection présidentielle de 2018. Cet enjeu mérite que tous les Khalifistes soient ensemble, pour être plus forts davantage», a conclu Antoine Ngom dit Tony.

 

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.