ANTICIPEE DE PHILOSOPHIE Certains candidats pénalisés par les convocations

@Les candidats au baccalauréat 2018 ont planché hier sur les épreuves anticipées de philosophie, sur l’ensemble du territoire national. dans certains centres d’examen de dakar, beaucoup d’absences et des problèmes liés aux convocations ont été relevés.  Cependant, les dispositions nécessaires ont été prises pour le bon déroulement des épreuves. chez les candidats qui jugent leks épreuves abordables, la confiance est de mise.

Vendredi  edi 29 juin in 018. Il est 9h au lycée Maurice Delafosse, un des principaux centres d’examen pour le Baccalauréat 2018. Dans la cour de  ’établissement, il règne un calme plat. A l’intérieur du bâti- ment administratif qui abrite le secrétariat des examens, les pro-fesseurs et le superviseur du cen- tre commentent le déroulement de l’épreuve anticipée de philoso- phie. «Tout se passe bien. Jusqu’ici, il n’y a rien à signaler.
Les épreuves ont démarré à temps. Le comportement des élèves en salle est exemplaire. Aucune fraude n’a été relevée, parce que les surveillants veillent au bon déroulement de l’épreuve. Les téléphones sont interdits même dans la cour. La majeure partie des candidats est présente, même si quelques absences ont été enregistrées», renseigne Souleymane Ndour, superviseur au lycée technique Maurice Delafosse.
Assis à l’ombre d’un bâtiment et habillé d’un boubou beige kaki, Seybatou Guèye, superviseur des jurys 1205, 1206 et 1207 au lycée Blaise Diagne, a fini de faire la ronde des salles d’examen. Quelques copies à la main, il dis- cute avec un candidat, venu une heure après le début des épreuves. «Ce garçon a eu un pro- blème avec sa convocation. Ce n’est que ce matin qu’il l’a reçue. Étant donné que ce n’est pas de sa faute, je le laisse composer jusqu’à 12h30», explique M.Guèye à l’un
des surveillants qui accompagnait le candidat. Ce dernier affiche une mine inquiète. «Les choses se pas- sent bien, mais on a eu quelques soucis liés aux convocations. Avant le démarrage des épreuves, certains candidats n’avaient pas reçu leurs convocations, alors qu’ils devaient les récupérer depuis très longtemps. Donc, on était obligé de régler cette situa- tion. Nous avons même accusé un peu de retard, car les épreuves ont démarré vers 8h15mn. Des absences sont aussi notées chez les candidats libres. En dehors de cela, il y a juste un problème avec deux filles qui ont fait des malaises à cause du stress. Mais, tout est rentré dans l’ordre et elles ont repris les épreuves», ren- seigne-t-il.
Par contre, au lycée John F Kennedy qui abrite un centre d’examen, le nombre d’absents est considérable. «Sur les 277 candi- dats, on a enregistré une trentaine d’absents. On aurait également souhaité qu’il y ait plus de surveil- lants, car dans chaque salle nous n’avons que deux surveillants», souligne Mme Wade, Inspectrice de l’Enseignement Moyen Secondaire.
Chez la plupart des candidats interrogés, la confiance est de mise. En effet, ils trouvent très abordables les épreuves. «Au début, je stressais, mais après je me suis rendue vite compte que ce qu’on m’a donné, je l’ai vu en classe. J’ai choisi le sujet n°1 : «Réflexion critique, doute, étonne-
ment». Ce sujet, je l’ai appris en classe. Pour le moment, je pense que tout se passera bien pour moi», indique la candidate Racky Ibra Wane. Mais cet enthousiasme n’est pas partagé par Gora Wade qui se veut quelque peu prudent. A l’en croire, «les épreuves ne sont pas aussi simples qu’elles le paraissent. J’ai choisi le sujet n°3, qui est un commentaire sur «L’individu et l’Etat», parce qu’il me parait moins compliqué. Cerise sur le gâteau, on peut l’aborder même si on ne l’a pas vu en classe. En tout cas, les grèves
n’ont pas eu d’impact sur les sujets, car tous les 3 sujets sont tirés du domaine 1 du pro- gramme. Maintenant, nous prions Dieu de nous venir en aide. On espère que ça marchera», affirme un brin philosophe M. Wade. Cette année encore, 3 sujets ont été sou- mis à la réflexion des candidats pour cette anticipée de philoso- phie. Deux sujets de dissertation et un sujet de commentaire por- tant sur l’exercice du doute, l’art, l’individu et l’Etat.

( Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.