DOUBLE MEURTRE DE KEUR SAMBA LAOBE: Les 16 thiantakounes en détention entament la grève de la faim

♠Des disciples de Cheikh Béthio thioune, communément appelés thiantacounes, incarcérés depuis 6 ans et deux mois dans le cadre de l’affaire du double meurtre de Keur Samba Laobé, ont décidé d’observation r une grève de la faim pour protester contre leur longue détention. La diète a démarré hier à minuit.

L’affaire du double meurtre de Médinatoul Salam dans lequel est impliqué le célèbre marabout out Cheikh Béthio Thioune refait surface. Les thantakounes mis en cause et en détention préventive à Thiès depuis 6 ans sont en grève de la faim depuis minuit. A l’aube du meurtre de deux de leurs camarades, la machine judiciaire s’était alors emballée. Ce qui s’était traduit par l’arrestation du guide Cheikh Béthio Thioune et 20 de ses disciples. Mais depuis lors, si Béthio Thioune a bénéficié d’une liberté provisoire, les autres thiantacounes croupissentnt toujours à la Maison d’Arrêt et de Crrection (MAC) de Thiès. Et c’est justement pour protester contre cette longue détention qui a duré 6 ans et 2 mois que 16 d’entre eux ont engagé la lutte. D’après des sources de «L’As», ils observent une grève de la faim depuis minuit. Selon nos sources, ils menacent de corser la lutte. Les
grévistes de faim n’excluent pas un suicide collectif, si rien n’est fait dans les 72 heures.
Les thiantacounes ne sont pas à leur coup d’essai car le 6 avril dernier, ils avaient également entamé une grève de la faim et il a fallu des négociations pour les faire revenir à de meilleurs sen- timents. Mais nos sources révè- lent que les grévistes ont estimé que la mise en œuvre des points d’accord n’est pas effective et c’est pourquoi, ils ont décidé de reprendre la lutte. Pour rappel, les tristes évènements de Médinatoul Salam avaient eu lieu le 22 avril 2012 et ont été marqués par la mort de deux «thiantacounes», en l’occur- rence Bara Sow et Ababacar Diagne. Une douloureuse affaire qui avait fait couler beaucoup d’encre, de salive et de larmes et marquée également par l’ar- restation de Cheikh Béthio Thioune et 20 de ses disciples. Après leur arrestation le 23
avril et leur garde-à-vue à la Section de recherches de la compagnie de gendarmerie de Thiès pour les besoins de l’en- quête préliminaire, ils avaient été déférés au parquet de Thiès où le Procureur de la République près le Tribunal Régional leur avait décerné des mandats de dépôt le 26 Avril. Dans le lot des 20 proches de Cheikh Béthio Thioune, les 6 étaient inculpés pour «associa- tion de malfaiteurs, recel de cadavre, inhumation sans auto- risation et non dénonciation de crime» tandis que les 14 autres l’avaient été pour les mêmes chefs mais aussi pour «meurtre et actes de barbarie». Pendant ce temps, il était reproché à leur guide, «la complicité d’homicide volontaire, la détention d’arme sans autorisation, le recel de cadavre, l’inhumation sans autorisation administrative et l’association de malfaiteurs».

 

( Mbaye SAMB et Toutinfo.net )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.