AKIRA NISHINO, COACH DU JAPON :«un bon point, face à une bonne équipe»

Après avoir battu d’entrée la Colombie (2-1), le japon a partagé, hier, les points avec le Sénégal (2-2), au cours d’un match fou. lors de sa rencontre avec la presse, le sélectionneur japonais a salué la performance de ses joueurs, mais aussi parlé de l’importance de ne pas avoir perdu contre les «lions».

Analyse du Match

«C’était un match difficile et rude, on le savait. Nous avons réussi à égaliser deux fois. On savait qu’on ne gagne pas facilement contre le Sénégal. Ils ont marqué en premier, mais on a été calme. Nous avons réussi à construire des attaques et c’est pour cette raison que nous avons réussi à égaliser. Nous avons joué à notre propre rythme. On a suivi notre jeu. À la mi-temps, les joueurs avaient confiance. Ils étaient très positifs dans leur attitude et ont suggéré des améliorations. J’ai pensé qu’on pouvait gagner. C’est ce que j’ai dit à mes joueurs. Avec un jeu à terre, on pouvait gagner. On a égalisé une deuxième fois. J’ai fait entrer Osami mais je pouvais faire entrer un autre défenseur. On a réussi à obtenir un point. C’est un bon point face à une bonne équipe ».

les Consignes donnés aux entrants

«Ce sont des joueurs offensifs. Il fallait choisir à quel moment les faire entrer. Ce sont tous des attaquants. Honda a été déplacé du centre vers l’extérieur. Il a montré sa polyvalence. Nous voulions égaliser. On était en mesure de gagner même s’il ne restait pas beaucoup de temps. On voulait attaquer. C’est pourquoi j’ai choisi Osami. Les titulaires ont aussi très bien joué. Le rythme était bon».

Finale Contre la pologne 

«Arriver en 8èmes de finale après 2 matchs était l’objectif. On a gagné le premier match. Après cette victoire, nous voulions être agressifs pour le second. On a récupéré un point. On voulait gagner pour assurer la qualification. Cela ne s’est pas réalisé. Je crois que notre résultat aura un impact positif sur la troisième rencontre. Le troisième match ne sera pas un match de consolation. On va essayer de terminer en haut du classement de la poule». un plan anTi SénéGal «La vitesse, la puissance, je les ai ressenties dès le début du match. Ils sont rapides, grands, puissants. C’était difficile de les contrer. Même Nagatomo n’a pas suivi le rythme. On ne pouvait pas les suivre physiquement. Mais, nous ne les avons pas laissés jouer de la manière dont ils voulaient jouer. Ils n’ont pas pu capitaliser leurs qualités physiques. Les joueurs ont commencé à s’habituer à ses aspects. Les choses se sont améliorées. Nous avons égalisé. Nos joueurs savent comment contrer ce genre de joueurs. Vers la fin, on courrait mieux et on arrivait à trouver le ballon». l’ERREuR du GaRdiEn KaWaSHiMa « Avant de venir en conférence de presse, j’en ai parlé à mon équipe. Je ne crois pas que c’était quelque chose de particulièrement difficile. Il a pris une décision regrettable, mais s’en est vraiment remis. Il s’est corrigé et à sauvé des occasions. Il regrette son erreur qui a amené le but. Nous avons besoin d’analyser la situation ».

le système  mis en place pour neutraliser Sadio Mané

« Il était très important de neutraliser Sadio Mané. Mais pour cela, nous avons Sakai qui s’en est bien tiré. Il a réussi à le neutraliser et à effacer la menace qu’il représentait. Il y avait de l’impact positif de Sadio sur les autres, notamment en première mi-temps. On l’a laissé jouer trop librement ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.