MONDIAL 2018 : POLOGNE / SENEGAL 1-2 Les «Lions» honorent l’Afrique !

Le Sénégal a réussi son entrée dans la coupe du monde Russie 2018, après son succès, hier, sur la Pologne (2-1). Avec cette vic- toire, les «Lions» honorent l’Afrique, mais pourront surtout abor- der la suite de la compétition avec sérénité.

Après les défaites des quatre représentants africains (Egypte, Maroc, Tunisie, Nigéria), les yeux étaient rivés sur le Sénégal pour sauver le continent. Et face à la Pologne, les hommes d’Aliou Cissé ont répondu présent. Après un début timoré, le Sénégal est parvenu à rentrer petit à petit dans le match. Capitaine du jour, Sadio Mané a donné le tempo, avec sa vivacité et sa touche tech- nique. Placé à la pointe de l’at- taque, Mbaye Niang n’a pas tardé à se manifester. Sur une passe lumineuse de Youssouf Sabaly, l’attaquant du Torino a manqué de peu l’opportunité d’ouvrir le score (18ème minute).
Muselé par Salif Sané, Robert Lewandowski n’a été que l’ombre
de lui même durant pratiquement toute la première période. A la 37ème minute, le Sénégal prend les devants. Sur une action amor- cée par Mbaye Niang, Idrissa Gana Guèye décroche une frappe qui sera déviée par le défenseur Thiago Cionek. C’est l’ouverture du score pour les «Lions». Au retour des vestiaires, la Pologne montre un nouveau visage. Adam Nawalka lance du sang neuf en intensifiant son attaque. Le Sénégal semble subir, mais ne cède pas.
Alors qu’il revenait sur la pelouse après une petite blessure, Mbaye Niang récupère un ballon des pieds d’un défenseur polonais, avant d’aller marquer dans le but vide (60ème minutes). C’est le but du chaos. La fin de la rencontre

sera pénible pour les «Lions» qui vont subir les assauts des Polonais. Les hommes d’Adam Nawalka parviendront à réduire la marque, grâce à Krychiowiak (86ème minute). Malgré les qua-
tre minutes de temps additionnel, le score ne bougera pas. Le Sénégal enregistre sa première victoire dans la compétition, rejoi- gnant le Japon qui avait battu dans la journée la Colombie (2-1).
Ce succès des «Lions» est symbo- lique, car étant la toute première d’une équipe africaine au rendez- vous russe. Le Nigéria, le Maroc, la Tunisie et l’Egypte avaient perdu lors de leurs matchs d’ouverture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.