En Italie, les actes racistes ont été multipliés par onze en quatre ans

Soumaila Sacko, syndicaliste malien de 29 ans, a été tué d’une balle dans la tête, le 2 juin en Calabre, alors qu’il ramassait de la ferraille dans une usine désaffectée. Il était l’une des figures de la lutte contre l’exploitation des travailleurs agricoles africains dans le sud de l’Italie.

Sa mort a provoqué la colère des travailleurs agricoles africains et des manifestations ont éclaté, car elle s’ajoute à une longue liste d’Africains tués en Italie ces dernières années. Dans la péninsule, les actes racistes ont été multipliés par onze en quatre ans. En 2016, la police italienne a recensé 803 crimes de haine, contre 71 en 2012, dont de nombreux commis sur des Africains.

LeMondeAfrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.