MACKY SALL DEVANT LES SENEGALAIS DU CANADA «Nous voulons que le sénégal soit un modèle dans la gouvernance du pétrole et du gaz»

En rencontrant la diaspora sénégalaise établie au Canada, le président
de la république a réitéré son appel au dialogue national sur
la gestion des ressources naturelles, notamment le pétrole et le gaz.

La question du pétrole et du gaz était au centre de la discussion entre le président de la République et les Sénégalais du Canada. «Le Sénégal est un pays de vitalité et de débats très intenses. Après plusieurs années d’exploration par des générations
d’ingénieurs, dont moi à Pétrosen, le Sénégal a découvert du pétrole et du gaz », a expliqué Macky Sall entouré des membres de sa délégation et de l’ambassadeur du Sénégal au Canada. Il a ajouté que le Sénégal veut être un modèle dans la gestion transparente du pétrole et du gaz. «Et avant même de sortir une seule goutte de pétrole, nous allons poser le débat, pour que les bénéfices aillent aux Sénégalais ». Et le président de renchérir :« Nous y
invitons toutes les forces vives. Le Sénégal va être le premier pays qui, avant de sortir la première goutte de pétrole, va poser le débat. Parce que nous voulons que dans la gouvernance des ressources naturelles, le Sénégal soit un modèle. Déjà nous l’avons
réussi dans les industries extractives», a poursuivi le chef de l’Etat sous les applaudissements nourris de la diaspora canadienne. A ce propos, il a réitéré son appel au dialogue à partir de
mardi 12 juin 2018, et salué la «contribution extrêmement positive
du Forum civil ». «Le Forumcivil a fait une contribution que j’ai lue, et dans laquelle il indique qu’il faut discuter de cette question. Je trouve cela très positif. Et la société civile doit être présente dans le Comité d’orientation stratégique du pétrole et du gaz », a
martelé le président Sall. Selon lui, quelle que soit la quantité, en termes d’apport financier,
elle ne suffira pas pour que les Sénégalais arrêtent de travailler. «
Cela ne sera qu’un apport ; cela ne suffira pas pour que les
Sénégalais arrêtent de travailler. Il est bon que l’on se mette cela dans la tête, pour ne pas amener devant le président des revendications
insolubles, soi disant parce que nous avons du pétrole», a ironisé Macky Sall, qui indique
que la gestion de nos ressources naturelles exige des cadres compétents
dans la fiscalité, l’ingénierie en droit des affaires, etc. Aussi a-t-il lancé un appel aux cadres de
la diaspora à venir servir leur pays. «Nous allons engager une discussion très importante avec toutes les couches de la société. Pour l’exploitation du pétrole, on a besoin de cadres qui sont ici
dans la diaspora, des ingénieurs et des juristes. Parce qu’il faut de bons contrats avant tout», a-t-il exhorté.
le Kenya annonce l’ouverture d’une Ambassade à Dakar
Arrivé au Canada dans l’après midi du jeudi 7 juin pour prendre part au 43e Sommet du G7, le
Président Macky Sall a multiplié les rencontres. Il a été accueilli à sa descente d’avion par l’Ambassadeur Viviane Bampassy, le staff de l’ambassade et le ministre québécois de la Pêche Dominic Leblanc, ainsi que des autorités canadiennes. Le Président Macky Sall a rencontré le Président kenyan Uhuru Kenyatta. A l’issue de ce tête-à-tête, ce dernier a déclaré que son pays va ouvrir une ambassade au Sénégal, dans le cadre d’une volonté partagée de renforcer les relations entre les deux pays, surtout dans le domaine commercial. Macky Sall participe au sommet du G7, à l’invitation du Premier ministre canadien. Le 43e sommet du G7 porte sur le thème : «Conservation des océans et gestion durable des pêches». Le chef de l’Etat «participe à cette rencontre en sa qualité de président du Comité d’Orientation des Chefs d’Etat et de Gouvernement du NEPAD». Le président est accompagné parOumar Guèye (ministre de la
Pêche), El-Hadji Hamidou Kassé (coordonnateur du Pôle communication de la Présidence), Omar Demba Bâ (conseiller diplomatique). Le président de la République sera de retour à Dakar dimanche. Le Groupe des 7 pays les plus industrialisés est composé du Canada, du Royaume-Uni, de l’Italie, du Japon, des États-Unis, de la France et de l’Allemagne. L’Union Européenne participe également aux échanges. Les dirigeants mondiaux et chefs d’organisations internationales invités au Sommet du G7 sont : Mauricio Macri, Président de l’Argentine et président du G20 , Sheikh Hasina, Première ministre du Bangladesh Jovenel Moïse, Président d’Haïti et président de la Communauté des Caraïbes (CARICOM), Andrew
Holness, Premier ministre de la Jamaïque, Uhuru Kenyatta, Président du Kenya, Hilda Heine,
Présidente des Îles Marshall, Erna Solberg, Première ministre de la Norvège, Paul Kagame, Président du Rwanda et président de l’Union africaine, Macky Sall, Président du Sénégal, Danny Faure, Président des Seychelles, Cyril Ramaphosa, Président de l’Afrique du Sud , Nguyễn Xuân
Phúc, Premier ministre du Vietnam , Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international , José Ángel Gurría, secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques, António Guterres, secrétaire général des Nations Unies ,Kristalina Georgieva, directrice générale de la Banque mondiale.

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.