Une série d’attaques attribuée aux islamistes plonge le Mozambique dans la peur

Les images sont terrifiantes. On y voit des corps ensanglantés, éparpillés dans la forêt, et quelques personnes rapportant les têtes coupées auprès des cadavres. La vidéo, qui a surgi ces derniers jours sur les réseaux sociaux au Mozambique, exhibe le résultat d’une attaque au cours de laquelle dix personnes ont été décapitées à la machette, le 27 mai, dans deux villages de l’extrême-nord du pays. Pour la première fois en plusieurs mois, la brutalité des assaillants est apparue très crûment aux yeux de tous, tout comme l’ampleur du problème.

D’après la police, les responsables sont les mêmes insurgés islamistes qui, en octobre 2017, avaient attaqué des policiers et assiégé deux jours durant la ville de Mocimboa da Praia. Depuis, la région est plongée dans l’instabilité. Retranché dans les épaisses forêts des alentours, le groupe menait des raids sporadiques contre les villages, essentiellement pour se ravitailler. Mais ces derniers jours, le rythme des attaques s’est intensifié, alors que les autorités assuraient contrôler   la zone.

Source APA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.