Burkina : 4.800 décès par an à cause du tabac

Environ 4.800 personnes décèdent chaque année au Burkina Faso de causes directement liées au tabac, a indiqué jeudi à Ouagadougou, le ministre de la Santé, le professeur Nicolas Méda, dans son message à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac célébrée chaque 31 mai.

« Les données de l’Atlas de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de 2017 révèlent qu’environ 4800 personnes décèdent chaque année au Burkina Faso de causes directement liées au tabac», a renseigné M. Méda.

Selon lui, au Burkina Faso, 19,8% de la population générale âgée de 25 à 64 ans consomme du tabac de 25 à 64 ans. « Les sujets jeunes âgés de 25 à 34 ans et de sexe masculin sont les plus touchés dans une proportion de 32,6% », a-t-il poursuivi. Rappelant le thème de l’édition 2018 qui porte sur «Tabac et cardiopathies», le ministre de la Santé a affirmé que le tabac est «le seul produit au monde qui tue la moitié de ses consommateurs réguliers ». Il a précisé que le tabac tue près de 7 millions de personnes chaque année dans le monde, parmi lesquelles plus de 900 000 sont des personnes exposées à la fumée du tabac.

«Le nombre des victimes pourrait atteindre 8 millions d’ici à 2030, dont plus de 80 % dans les pays à revenus faibles ou moyens comme le Burkina Faso, si rien n’est fait», a fait remarquer le ministre, dans son message.

APA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.