CRISE UNIVERSITAIRE Macky Sall exige une évaluation exhaustive des décisions de la concertation nationale

Le Président de la République a profité de la réunion hebdomadaire avec son gouvernement pour manifester son souhait de voir la crise universitaire réglée une bonne fois pour toute. A ce propos, il a instruit le Chef du gouvernement, Mouhamed Boun Abdallah Dionne de tenir, dans les meilleurs délais, une réunion interministérielle d’évaluation exhaustive et de suivi des décisions de la concertation nationale sur l’avenir de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Depuis la mort de l’étudiant Mouhamou Fallou Sene, tué par balle lors des échauffourées entre force de l’ordre et étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint Louis, le Président de la République a pris des décisions drastiques dans le but d’apaiser les tensions dans l’espace universitaire mais aussi pour que de telles choses ne se reproduisent plus. Lors du conseil des ministres hebdomadaire tenu, hier, au palais de l’avenue Léopold Sédar Senghor, le Président Macky Sall a instruit le patron du gouvernement Mouhamed Boun Abdallah Dionne «de tenir, dans les meilleurs délais, une réunion interministérielle d’évaluation exhaustive et de suivi des décisions de la concertation nationale sur l’avenir de l’enseignement supérieur et de la recherche». Ainsi, il engage le Gouvernement sur les mesures urgentes à mettre en œuvre pour finaliser les chantiers des campus sociaux de nos universités. Dans cette perspective, le Chef de l’Etat invite tous les acteurs du système universitaire et toutes les forces vives de la Nation à l’apaisement et au sens de la responsabilité, en vue d’assurer le déroulement correct de l’année universitaire en cours ; il informe aussi de la tenue, en début juillet 2018, en présence de toutes les composantes du secteur, notamment les étudiants, les enseignants et les partenaires sociaux, d’un Conseil présidentiel sur l’évaluation des réformes de l’enseignement supérieur et de la recherche. Toujours dans le souci de juguler les problèmes qui gangrènent le milieu universitaire, le locataire du Palais a rappelé au Gouvernement «son option fondamentale de faire de l’Education, de la Formation, de l’Enseignement supérieur et de la recherche, des piliers de notre politique de développement économique et social, mais aussi de l’étudiant un acteur majeur de sa formation en vue de favoriser sa réussite et d’améliorer ses conditions de vie».

Evaluation des réformes de L’enseignement supérieur en juillet 

Poursuivant son propos, le Président de la République a, par la même occasion, rappelé les nombreuses actions menées dans ce domaine (éducation, Ndlr), «depuis son accession à la magistrature suprême pour asseoir une université d’Excellence, au service des étudiants, des enseignants, des chercheurs et de tous les acteurs économiques et sociaux, notamment à l’issue des concertations nationales inclusives sur l’avenir de l’Enseignement supérieur et de la recherche». Sous un autre registre, le Président Macky Sall a apprécié les efforts budgétaires et financiers consentis par l’Etat pour renforcer les infrastructures et améliorer les conditions sociales des étudiants et des enseignants de l’Enseignement supérieur, non sans inviter le Gouvernement «à veiller à l’amélioration en permanence des conditions pédagogiques et sociales dans nos universités». Dans la foulée, le Chef de l’Etat a invité tous les acteurs du système universitaire, toutes les forces vives de la Nation, à l’apaisement et au sens de la responsabilité en vue d’assurer le déroulement correct de l’année universitaire en cours. Il informe dans le même temps la tenue, en début juillet 2018, en présence de toutes les composantes du secteur, notamment les étudiants, les enseignants et les partenaires sociaux, d’un Conseil présidentiel sur l’évaluation des réformes de l’enseignement supérieur et de la recherche

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.