Coupe du Monde 2018: quand Eric Cantona prédisait la victoire : « d’une équipe africaine en finale »

Il restera toujours le « king », la star des Red Devils de Manchester United. A 51 ans, Eric Cantona, l’homme qui a fait chanter  la Marseillaise aux Anglais, a fait un passage à Dakar  il y a quelques semaines pour les besoins d’un documentaire tourné dans trois pays, Finlande, Pérou et Sénégal, tous qualifiés pour le prochain Mondial de football, qui se disputera du 14 juin au 15 juillet en Russie. Avec son franc-parler, l’ancien attaquant (45 sélections en équipe de France) livre sa vision de la planète foot et déclare sa flamme au continent africain, auquel il prédit un avenir   radieux. Extrait de son interview accordé à Le Monde Afrique
Cinq pays africains [Sénégal, Nigeria, Egypte, Tunisie et Maroc] vont  participer  à la prochaine Coupe du monde. Ont-ils leurs chances ?

« Si vous retrouvez des interviews que j’ai données il y a une vingtaine d’années, j’explique qu’une équipe africaine gagnera dans un avenir proche la Coupe du monde. Aujourd’hui, les meilleures atteignent le niveau des quarts de finale, mais je persiste à dire  qu’une équipe africaine gagnera bientôt la Coupe du monde ».

Que vous inspire le foot africain ?

Je suis fasciné ! Je trouve ça tellement beau de voir  des enfants et des adultes jouer   au foot comme au Sénégal, c’est incroyable ! En France, on ne voit plus de matchs dans les rues. Quand j’étais gamin, on avait cinq entraînements par semaine, on jouait partout, à l’école, à la maison, dans la rue, dans les aires de jeu. Il y a des gamins qui continuent, mais de moins en moins dehors, parce qu’il n’y a plus d’espaces de jeu. Je trouve ça dommage parce que le football de rue, joué sans contraintes, en toute liberté, est très important. Il développe la créativité et c’est pour ça qu’une équipe africaine va gagner bientôt la Coupe du monde.

Le Monde Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.