Idrissa Seck, présente ses excuses et tire sur Sidy Lamine Niass et Bamba Ndiaye

Après avoir présenté ses excuses à la communauté musulmane, Idrissa Seck a déclaré : « après m’être excusé en humble musulman pour quiconque a été heurté par les propos qu’on m’a attribué, je vous exhorte à ne plus appeler Sidy Lamine et Bamba Ndiaye avec leurs prénoms. Que ceux qui sont dans les réseaux sociaux les appellent désormais Mouzaylimatoul Kazab Ndiaye et Mouzaylimatoul Kazab Niass. Pour ce qui est de leur réponse, je réserve cela à la fin du mois béni de Ramadan ! »

Bamba Ndiaye et Sidy Lamine Niass avaient jugé opportun de rappeler l’ancien Premier ministre à l’ordre. ”Mais c’est mon guide qui m’a demandé de clarifier certaines choses avant de quitter le Sénégal”, se justifie Idy.
D’abord l’ancien Premier ministre précise qu’en tant que musulman et talibé de Serigne Touba, je ne peux minimiser le prophete Mohamed (PSL). Cette précision faite, Idrissa Seck a présenté ses profondes excuses aux Sénégalais qui “ont été blessés par mes propos, meme si ceux ci ont été détournés par des manipulateurs.”
Cela dit, le président du Conseil départemental de Thiès promet une réponse à la hauteur de l’affront à Sidy Lamine Niass et à Bamba Ndiaye. Un binôme qui doit désormais se faire appeler “Mousailimatoul Kazab Ndiaye et Niass.” C’est du moins le surnom que leur a attribué Idrissa Seck qui fait certainement référence à un détracteur du prophète que ce dernier avait fait appeler Mousailima le menteur.
Réagissant sur Wakf sur la question palestinienne, Idrissa Seck avait évoqué la question de l’emplacement de la “Kaaba”. Le rewmiste en chef a fait savoir que dans le Coran, Dieu parle de Bakka et non de Makka. Il avait ajouté en avoir discuté avec un savant saoudien. Il a aussi replacé le conflit israélo-palestinien dans son contexte en rappelant qu’en réalité, ce n’est ni plus ni moins qu’une querelle entre demi-frères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.