SEANCE D’AUDITION DE LA DER : Le hcct chante le dernier né du Pse

Le Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) a invité le patron de la délégation de entrepreneuriat rapide (der), pape Amadou Sarr à une séance d’audition. A l’issue, le président du Hcct, ousmane tanor dieng s’est dit rassuré de ce qu’il a vu et entendu.

Après l’audition du directeur général de l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (Asp), c’était hier, le tour du directeur général de la Délégation de entrepreneuriat rapide (Der), Pape Amadou Sarr de faire face aux membres du Haut conseil des collectivités territoriales pour une séance d’audition. Ce dernier, s’est attelé dans son exposé à expliquer la mission de la Délégation de l’entrepreneuriat rapide (Der) qui, si l’on se fie à lui, est une réponse du Président de la République à l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes. Ainsi, après avoir décliné la mission de la Der, les intervenants au nombre de 40 ont tour à tour soulevé leurs préoccupations respectives. Cependant, la plupart des interpellations ont tourné autour des critères de sélection pour bénéficier des financements. A ce titre, le patron de la Der a tenu à apporter des clarifications. Il fait savoir, en effet, que les financements sont disponibles pour les jeunes qui ont moins de 40 ans et les femmes, non sans préciser que les financements sont aussi pour tous les citoyens sénégalais sans appartenance politique. «Les financements ne prennent en compte aucune coloration politique. Ils sont disponibles pour tous les citoyens sénégalais», a-t-il laissé entendre sous les applaudissements nourris des membres du Hcct. Il estime également que l’objectif consiste à ne pas répéter les mêmes erreurs que les autres institutions de financement afin d’impulser une nouvelle dynamique. Selon Pape Amadou Sarr , «depuis Senghor il n’y pas eu un Président qui a pris la décision de financer les jeunes et les femmes à hauteur de 30 milliards. Les financements vont continuer dans le soucis de pérenniser la structure. D’ici la fin du mois, nous essayerons de financer tous les projets». Sous un autre registre, il indique que la Der va faciliter l’implication des élus locaux et des maires. Aussi-a-t-il précisé dans la foulée que la Der a décidé de travailler avec les autorités administratives, car souligne le directeur général de la Der, ils ont décidé de financer tout le monde. L’administrateur de l’Apr, Pape Mael Thiam qui intervenait hier, lors de l’audition de la Der a magnifié la mise sur pied de ladite structure. Il encourage la Der à la mise en synergie des autres structures de financements parce que, selon lui, il y en a trop. Remerciant le Délégué général de la Der «pour la promptitude avec laquelle il a répondu à l’invitation du Hcct», le Président Ousmane Tanor Dieng a salué également le fait qu’il ait fait les 43 départements du Sénégal en un temps record. «Notre mission est d’aider à alimenter la réflexion du Président mais aussi à former son opinion sur un certain nombre de questions qui touche à l’aménagement du territoire et à la décentralisation», a rappelé le Président du Hcct. S’agissant du projet de la Der, il est d’avis que c’est un projet inédit. Revenant sur l’exposé de M. Sarr, Ousmane Tanor Dieng s’est dit rassuré de ce qu’il a entendu et vu. Ce projet, selon lui, traduit l’importance qu’accorde le Président de la République au capital humain. De l’avis du Président du Hcct, en travaillant ensemble et mettant en synergie nos efforts, on peut faire de sorte que le Sénégal aille de l’avant.

 

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.