Terrorisme : Imam Ndao risque une peine de 30 ans de travaux forcés

Convaincu de sa culpabilité de la Imam Ndao, le procureur Aly Ciré Dia a requis 30 ans de travaux forcés contre l’accusé. Le parquetier a invité la Chambre criminelle spéciale à déclarer juger « coupable d’association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, apologie au terrorisme, blanchiment de capitaux, financement et détention de capitaux. détention d’arme et de munitions sans autorisation. »

Ses soutiens peinés par ce réquisitoire sévère ont évoqué le passé du prophète Youssouf qui avait été emprisonné à tort. L’imam ragaillardi par ses soutiens s’est adressé au public en arabe juste après la suspension de l’audience.

Celle-ci reprend jeudi prochain. Une journée qui va marquer le début des plaidoiries de la défense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.