Y en a marre lance le programme «Mbokka»

Le mouvement Y en a marre à travers son programme dénommé «Mbokka» veut réunifier le peuple sénégalais et gambien. L’initiative a été lancée hier, en présence de 17 mouvements citoyens et organisations de la société civile gambienne et de Alioune Tine, directeur exécutif d’Amnesty international en Afrique de l’Ouest et Centre. La réflexion a porté autour de problématiques communes aux peuples gambien et sénégalais. Selon le coordonnateur du mouvement Y en a marre, Fadel Barro, «Mbokka» se veut une initiative de jeunesse pour l’unité des deux peuples fondée sur ce que nous avons en commun, notamment la culture et l’histoire. A l’en croire, les deux pays ont la même histoire et une communauté de destin. La preuve, dit-il, lors que le Sénégal est enrhumé la Gambie tousse. Conscient de cela, Y en a marre, n’a pas voulu attendre qu’il y ait des problèmes entre les deux pays pour essayer de rapprocher les populations. Pour Fadel Barro, pour réussir le panafricanisme, il faut commencer par ce qui est possible. Et l’unité des peuples entre le Sénégal et la Gambie, faitil savoir, est bien possible et il suffit de s’y mettre. D’après le coordonnateur de Y en a marre, si la colonisation avait pour mission de séparer la même communauté, leur responsabilité est de réunifier cette communauté pour le développement du continent.

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.