JO 2020: Le CIO menace la boxe

Le CIO a maintenu jeudi 3 mai la menace de retirer la boxe du programme des jeux Olympiques de Tokyo 2020, dans l’attente de mesures concrètes concernant notamment la gouvernance de la Fédération internationale de boxe (AIBA). En février, le CIO s’était dit « extrêmement inquiet » des problèmes de gouvernance à l’AIBA et « extrêmement préoccupé » par la nomination du sulfureux Gafur Rakhimov, homme d’affaires ouzbek, à la présidence de la fédération en proie à une crise de gouvernance depuis des mois. L’AIBA a remis fin avril un rapport portant sur les progrès réalisés et sur les nouvelles mesures qu’elle entend prendre. « Nos inquiétudes concernant la gouvernance, les finances et l’intégrité sportive demeurent et nous devons maintenant voir des actes », a déclaré le président du CIO, Thomas Bach. « De ce fait, nous nous réservons le droit d’exclure la boxe des JO de Tokyo », a-t-il ajouté. Le CIO a donné un nouveau délai à l’AIBA, jusqu’au 11 juillet, pour « agir et prendre de nouvelles mesures », avant une nouvelle réunion de sa Commission exécutive prévue les 17 et 18 juillet. Dans un communiqué, l’AIBA s’est félicitée que « les changements positifs réalisés ces derniers mois concernant sa gouvernance aient été reconnus par la CIO ».
( Avec rfi.fr )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.