Une vingtaine de portables volés à la levée du corps de Habib Faye

C’était la fête des pickpockets lors de la levée du corps du guitariste, Habib Faye à l’hôpital Principal de Dakar. Ils ont profité de ces moments d’émotion et de tristesse pour faire la poche aux amis, parents et sympathisants du bassiste du Super Etoile. C’est quasiment une vingtaine de téléphones portables que les voleurs ont emportés. C’est après le départ du cortège funèbre que la plupart des victimes se sont rendus compte que leurs téléphones ont été chipés. Parmi les victimes, il y a le grand artiste Henri Guillabert. Le pauvre a perdu ses deux portables. Il n’a pas pu maîtriser sa peine. «Mais c’est pas possible», dit-il. Un gendarme préposé à la sécurité de la cérémonie a perdu également son téléphone. Pour dire que le malheur des uns, fait le bonheur des autres.

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.