Zimbabwe : le retour d’exil du “Lion” Thomas Mapfumo, chanteur opposé à Robert Mugabé

Thomas Mapfumo, chanteur engagé et opposé à l’ex-président Robert Mugabe est rentré dans son pays, mercredi 19 avril, après plusieurs années d’exil. Un retour triomphant pour celui qui est surnommé « Le lion du Zimbabwe ».
En exil depuis seize ans aux États-Unis, l’un des chanteurs les plus engagés de la scène zimbabwéenne, Thomas Mapfumo, est de retour au pays. Il a été accueilli en héros par des centaines de fans à l’aéroport international d’Harare. À 72 ans, il ne mâche toujours pas ses mots contre le régime de l’ancien président Robert Mugabe qui l’a forcé à fuir.

Pendant les trente-sept ans du règne du « camarade Bob », de 1980 à novembre dernier, « il n’y avait pas d’État de droit », explique-t-il dans un entretien accordé à l’AFP. « Je ne supporte pas la dictature. Je n’aime pas les personnes autocentrées », affirme le chanteur, les yeux cachés derrière des lunettes de soleil, sa chevelure épaisse retenue dans un bonnet noir. « Je disais haut et fort ce que je pensais du gouvernement et de ce qu’il se passait »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.