SAINT-LOUIS Les élèves investissent la rue pour réclamer la reprise des cours

La crise scolaire qui prévaut actuellement au Sénégal avec la paralysie des cours dans les établissements publics indispose sérieusement les élèves de la capitale du nord. Dépités, ces derniers ont investi la rue pour réclamer la reprise des cours.

L’arrêt de la grève des enseignants. C’est ce que réclament les élèves de Saint Louis. Ainsi, pendant plusieurs tours d’horloge, les élèves de Saint-Louis ont battu le macadam pour s’insurger contre la situation qui prévaut dans le système scolaire. Souhaitant reprendre les cours, les contestataires, qui ont délogé tous leurs camarades des établissements publics et privés de la ville, scandaient : «Nous voulons étudier». A souligner que les manifestants proviennent du lycée Charles De Gaulle, du lycée Technique André Peytavin, du lycée Ameth Fall. Ils se sont retrouvés au lycée Cheikh Oumar Foutiyou Tall où ils ont tenu une assemblée générale. Arborant du rouge, ils ont déploré la situation qui risque d’hypothéquer leur avenir. «Nous interpellons les autorités compétentes et au premier rang le Président Macky Sall qui doit savoir qu’on lui a donné les destinées du pays pour résoudre les problèmes de ses concitoyens, mais on dirait qu’il reste insensible.Nous ne pouvons plus rester les bras croisés», fulmine Issa Faye, porte-parole des élèves. «Depuis le mois de janvier, nous n’avons pas fait cours. Les grèves s’intensifient actuellement. Et ce que nous n’arrivons pas à comprendre, c’est que les enseignants grévistes donnent des cours dans les établissements privés. Chaque jour, nous allons envahir les rues et déloger les élèves du privé», avertit Issa Faye qui prend à témoin l’opinion sur la situation inexplicable des écoles. «Nous ne devons pas être les seuls à occuper le terrain. Nous invitons nos dirigeants à aller investir les écoles privées de Saint-Louis. Comme nous l’avions fait la semaine dernière, il faut aller déloger nos camarades qui sont dans le privé, car il n’est pas concevable qu’on les laisse faire cours», martèle M. Faye. A rappeler que les élèves de Saint-Louis ont organisé une marche pacifique sans casses ni heurts encore moins de confrontations avec les forces de l’ordre.

 

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.