Toutinfo Bréves

UNE RESTAURATRICE POIGNARDEE A MORT A MEKHE le jeune frère de la victime raconte l’horreur

Une scène particulièrement horrible s’est offerte aux passants sur la route nationale, angle gora diop à Mékhé hier (lundi 16 avril) aux environs de 21 heures. En effet un déficient mental a poignardé à mort une restauratrice répondant au nom de Sokhna Mbaye Pouye. le jeune frère de la victime raconte l’horreur.

lundi dernier à Mékhé. C’était aux environs de 21 heures. La dame Sokhna Mbaye Pouye, tenancière d’un restaurant sur la route nationale à hauteur de l’Angle Gora Diop a été sauvagement poignardée par un déficient mental répondant au nom de Khadim Guèye. Témoin des faits, Maniang Gaye (frère de la victime) raconte l’horreur. La voix étreinte par la douleur, il affirme qu’il est arrivé au restaurant vers 21 heures et a trouvé sa sœur en train de s’affairer autour de la préparation du dîner. Notamment en rinçant les plats et en mettant de l’ordre dans le restaurant dans le but de recevoir les clients dans de bonnes conditions. C’est en ce moment, dit-il, que Khadim Guèye est venu lui serrer la main. Ce dernier deviendra quelques minutes plus tard le bourreau de sa sœur. Après l’avoir salué, il indique que Khadim Guèye a poursuivi son chemin, comme s’il avait des courses à faire. Au même moment, Sokhna Mbaye Pouye a interpellé son frère pour l’envoyer. «C’est au moment de traverser la route nationale que Khadim Guèye a fait demi-tour pour venir s’attaquer à la dame à coups de couteau». Les cris l’ont ameuté et le temps de rebrousser chemin, Khadim avait déjà planté le couteau au front de Sokhna Mbaye Pouye. «Khadim s’est ensuite éclipsé. Alors qu’il voulait aller à sa poursuite, Sokhna lui a intimé l’ordre d’aller appeler son grand frère à la maison au quartier Ngaay Djité. Dès que il a pris le chemin de la maison, «Khadim, Dia plus que jamais décidé à lui ôter la vie, est revenu sur ses pas pour lui planter deux autres coups dont l’un au ventre et l’autre dans la région du cœur. Sokhna s’est alors affalée, se vidant de son sang. Les cris ont alerté tout le voisinage. «Au moment de son évacuation, la victime ne faisait qu’hoqueter. Ainsi, avant d’arriver à l’hôpital, elle a perdu la vie. Se posant des questions, Maniang Gaye se pose des questions sur l’état de santé mentale de Khadim Guèye. Selon lui, il ne doit pas être considéré comme un déficient mental, car il avait l’intention de donner froidement la mort, après avoir bien muri son plan. Après avoir commis l’irréparable et sentant que la foule allait lui réglait son compte, Khadim Gaye a pris ses jambes à son coup et est allé se réfugier au domicile de Serigne Mbacké. C’est là qu’il a été cueilli par les gendarmes. «Il passe tout son temps à troubler et pourtant il possède des maisons en location». Selon la mère de la victime, Khadim est venu dans la maison familiale la veille, mais il a été chassé par les enfants à cause de son comportement. «A ce moment, Sokhna n’était même pas présente. Peut-être qu’il était fâché et il est allé se venger en tuant Sokhna Mbaye Pouye. Sokhna Mbaye Pouye, 42 ans, célibataire, s’en allée dans ces conditions très atroces, laissant derrière elle un orphelin de 18 ans. Militante de la première heure de l’Alliance Pour la République (APR).

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.