MEDIATION ENTRE LE POUVOIR ET L’OPPOSITION : Macky Sall prêt au dialogue mais ferme sur le parrainage

Des organisations de la société civile (gradec et Forum social sénégalais) ainsi que des personnalités publiques ont entamé une médiation entre le pouvoir et l’opposition qui ne s’accordent pas sur les projets de révisions constitutionnelles et de modification du code électoral. ils ont été reçus hier dans la soirée au palais de la république par le chef de l’Etat qui demeure toujours ferme sur le principe du parrainage pour tous. cependant, Macky Sall indique que des discussions peuvent être ouvertes sur les modalités de ce système.

Les jours à venir risquent d’être sous hautes tensions politiques au Sénégal. A moins que le pouvoir et l’opposition se retrouvent et s’entendent sur des points. En effet, comme annoncé hier par « L’As », la conférence des Présidents de l’Assemblée nationale s’est tenue hier avec à la clef la fixation des dates pour examiner le projet de texte sur le parrainage pour tous et la modification de l’article L57 du Code électoral. Ainsi, il a été clairement indiqué que le projet de révision sera examiné lundi prochain en commission puis en plénière le 19 avril 2018. Mais déjà hier le chef de l’Etat a reçu in extremis deux organisations de la société civile ainsi que des personnalités de la vie publique. Ces dernières ont été reçues au Palais où elles ont tenté de jouer le rôle de médiation. Et selon nos sources, il s’agit de : Mamadou Mignane Diouf, Coordonnateur du Forum social sénégalais (FSS) et le président du Gradec Abdou El Mazid Ndiaye. Il y avait également dans la délégation les professeurs Babacar Gueye et Malick Ndiaye. Ce dernier a d’ailleurs offert un de ses livres à Macky Sall à l’occasion de cette rencontre. Et d’après nos sources, le chef de l’Etat leur a demandé de parler à l’opposition qui jusque-là, selon lui, n’a formulé aucune contre-proposition. Cependant, a-t-on appris, le président de la République est resté ferme sur le principe du parrainage ; même s’il dit être disposé à dialoguer sur les modalités en se montrant ouvert par exemple à l’établissement d’une commission ad hoc dans laquelle tous les candidats à la candidature pour la présidentielle seront représentés. Macky Sall qui avait à ses côtés le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse a remercié la délégation venue jouer le rôle de médiation en saluant leur geste de haute facture. Par ailleurs, le président du groupe Benno Bokk Yakaar, joint par « L’As» a expliqué que lors de la conférence des Présidents, avoir lui-même appelé solennellement les députés non-inscrits représentés par Aida Mbodj et ceux du groupe «Libéral et démocratique», représentés par Me Madické Niang à participer aux débats au cours des Commissions techniques. « On est ouvert au dialogue en vue d’intégrer toute proposition provenant des députés non-inscrits ou de l’opposition», dit-il. Poursuivant dans la foulée que le propre d’un projet c’est d’être amendé. Mais, précise-t-il, tout doit se faire dans le cadre du dialogue et de la démocratie. Aymérou Gningue a renseigné en outre qu’il a invité solennellement ses collègues Aida Mbodj et Me Madické Niang qui ont tous reconnu la nécessité de dialoguer. Il indique en définitive que le groupe Benno est disposé à écouter leurs propositions et à intégrer leurs amendements.

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.