SIDIKI KABA, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES «les crises et conflits qui secouent la oumma doivent être réglés politiquement»

Recevant hier son homologue iranien hier pour une visite de travail, le ministre des Affaires étrangères, Me Sidiki Kaba, s’est beaucoup appesanti sur les relations heurtées qui existent entre pays du monde musulman. Pour le chef de la diplomatie sénégalaise, les crises qui secouent le monde islamique doivent être réglées par le dialogue.

Le Sénégal et l’Iran entretiennent de vieilles relations. Dans le but de raffermir ces liens d’amitié et renforcer la coopération entre Téhéran et Dakar, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohamed Jawad Zarif, effectue depuis hier une visite de travail à Dakar. En compagnie de son homologue sénégalais, il est revenu hier sur les conflits qui existent entre les pays du monde musulman. Rappelant que le Sénégal est un pays souverain qui dialogue avec tous les Etats, Me Sidiki Kaba pense que «les crises et les conflits qui secouent la Oumma islamique doivent être réglés politiquement, et donc par le dialogue. Le Sénégal prône une solution négociée, que cela soit au Yémen, en Syrie et aussi en Palestine». Compte tenu de son statut de président du Comité pour l’exercice des droits inaliénable du peuple palestinien, indique l’ancien patron de la Fidh, le Sénégal promeut la paix internationale pour qu’elle serve de développement. «Parce que sans la paix, il n’y a pas de développement», tranche-t-il. S’agissant de la coopération sur l’axe Téhéran-Dakar, renseigne le chef de la diplomatie sénégalaise, elle portera sur la santé, l’agriculture, l’automobile et les industries extractives. «Le Sénégal ayant découvert du gaz et du pétrole, cela ouvre des perspectives de coopération entre nos deux pays. L’Iran est disposé à accompagner le Sénégal dans le cadre de la formation des ressources humaines aux métiers liés aux hydrocarbures. Le gouvernement iranien a offert une dizaine de bourses aux étudiants sénégalais en perspective de cette formation», souligne Me Sidiki Kaba. Selon le ministre iranien des Affaires étrangères Mohamed Jawad Zarif, le Sénégal est un pays au sein du monde islamique. «C’est un pays avec lequel l’Iran a entretenu des relations très étroites et nous souhaitons qu’elles se renforcent. L’Iran est disposé à mettre au service du Sénégal ses expériences et ses acquis dans tous les domaines notamment dans le domaine des technologies avancées», assure t-il. Abordant en outre les nombreux conflits qui existent entre certains pays du monde islamique, le chef de la diplomatie iranienne se veut prévenant et catégorique. Pour lui, «toute violation de l’intégrité territoriale de la Syrie et toute action contre le peuple syrien sont opposées à la charte des Nations-Unies. Malheureusement, un certain nombre de pays ont mené des actions à l’intérieur de la Syrie. Et celles-ci n’ont eu comme conséquence que d’empirer la situation. La seule solution pour la Syrie est la solution politique.Dès le départ, l’Iran a opté pour le dialogue».

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.