Toutinfo Bréves

CELEBRATION DU 4 AVRIL A DAKAR Les populations décernent un satisfécit

La commémoration du 58e anniversaire de l’indépendance du Sénégal s’est déroulée hier, sur le boulevard général de Gaulle, sous la présidence du chef de l’Etat, Macky Sall, entouré des membres du gouvernement. le public venu nombreux a été marqué par la qualité du spectacle du défilé civil et militaire.

Dès le petit matin, Les civils ont pris d’assaut le boulevard du Centenaire de Dakar et ses artères. Du côté de la loge des officielles, les organisateurs s’affairent sur les derniers réglages pour l’accueil du président de la République et sa délégation. Tout le long de la route, on pouvait distinguer tout un dispositif sécuritaire draconien. En effet, pour assurer la sécurité, les militaires et les paramilitaires ont entièrement investi le Boulevard du Général De Gaulle. Ils ont ainsi barricadé tous les chemins menant au lieu où se tenait le défilé de la 58ème édition de la fête de l’indépendance du Sénégal. Rien n’a été laissé au hasard. Du haut des terrasses étaient postés des tireurs d’élite. A 9 heures 30 minutes, c’est l’arrivée du ministre des Forces armées, Augustin Tine et de la Présidente du Conseil économique social et environnemental. Et ce, un peu après la venue des Généraux de l’Armée et de la Gendarmerie. Quelques minutes plus tard le Premier ministre, Mouhammad Boun Abdallah Dionne et le Président de l’Assemblée Nationale ont fait leur entrée. Ils seront rejoins à 9 heures 45 minutes par l’épouse du président de la République Marième Faye Sall. Drapée d’un boubou marron, assorti d’un sac à main et des chaussures beiges, la première dame était très élé- gante. «C’est l’incarnation de la femme sénégalaise», disaient certaines personnes visiblement sous le charme de la première dame. Une fois que la 1ère dame s’est installée, le Maître de céré- monie annonce l’arrivée du pré- sident de la République. Comme à l’accoutumée, Macky Sall a été accueilli par la détonation des 21 coups de canon. On pouvait entendre à des kilomètres le bruit de l’explosion de la poudre. Quelques minutes plus tôt à 10 heures précises, le président de la République faisait son apparition, accompagné d’un important cortège sous les applaudissements des milliers de citoyens venus assister à cette cérémonie. Juste après son arrivée, il a procédé à la revue des troupes militaires en compagnie du chef d’Etat-major des Armées dans le véhicule appelé : «Common Car» pour saluer les troupes.De temps en temps, des voix s’élevaient pour dire «dangay aam 2ème mandat, en Wolof », (tu auras un deuxième mandat, Ndlr).

Les Héros de Missirah fêtés

Le Président Macky Sall a procédé à la cérémonie de remise des décorations. Cette année, Missirah est à l’honneur grâce au secours rapide et efficace lors du crash de l’hélicoptère de l’armée. Ainsi, outre le jeune pécheur malien qui a alerté les secours lors du crash, le chef de l’Etat a aussi décoré l’ensemble du personnel qui s’est illustrée dans les opérations de secours. Mais aussi, il a remis des insignes aux militaires qui se sont le plus illustrés. Après ce stade, place au défilé ouvert par le commandant de zone. Puis le passage de l’hélicoptère arborant le drapeau du Sénégal dans l’air. Pendant ce temps dans l’Atlantique défilait la patrouille de la Marine L’ouverture du défilé civil a été faite par les élèves de l’Institut Notre Dame qui étaient vêtus de jupes en fleurettes, vestes assorties de bonnets rouges et des bottes blanches. Seuls les meilleurs d’entre eux, en classe de 3ème et terminale, ont été choisis, nous dit-on. Une manière de cultiver l’excellence dès le bas âge. Elles ont dansé au rythme endiablé des tambours de la batterie de Feu Vieux Sing Faye. Elles ont assuré une belle prestation au public. S’en est suivi le défilé des enfants de la Case des tout-petits de la commune de Biscuiterie puis celui des élèves des différentes communes de Dakar. Après leur passage, les majorettes du Lycée John F. Kennedy ont assuré le spectacle comme d’ordinaire. Le défilé militaire a été ouvert par les écoles. Les élèves officiers de la gendarmerie sont passés les premiers, baïonnettes à la main. Après tous ces passages, l’Armée de l’air a tenu à faire découvrir à l’assistance, un spectacle impressionnant. Il s’agit d’acrobatie aéronautique. Une prestation spectaculaire où les engins dessinaient des nuages en formes de cœur sur le ciel pour symboliser l’amour. Cet épisode a mis fin à la cérémonie. La journée a pris fin dans une ambiance de joie. D’ailleurs, le président Macky Sall a félicité les civils et les militaires. «Nous avons assisté à un défilé bien réussi. Tout est bien organisé, il y a de l’ordre et la sécurité est garantie. Je pense que c’est une première depuis l’accession du président Macky Sall au pouvoir», souligne un vieux sous le couvert de l’anonymat. Même son de cloche pour les journalistes satisfaits des dispositions prises pour leur faciliter le travail de transmission. Toutefois, certains ont déploré la distance avec la tribune présidentielle. Mais, hormis cela, il n’y avait rien à signaler. Cependant, il faut signaler l’absence notoire des membres de l’opposition à cette fête. Des vols de téléphones et d’argent dans la foule bigarrée, ont été déplorés.

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.