Toutinfo Bréves

Me El Hadji Hayyé Boun Malick Diop Sg du sytjust: « Il se pourrait que l’audience soit renvoyée comme toutes les autres audiences du jour »

La grève de 48 heures qui a démarré, ce jeudi, par le Syndicat des travailleurs de la justice (Sytjust), n’est pas motivée par une volonté de saboter le délibéré du procès de Khalifa Sall. Selon Me El Hadji Hayyé Boun Malick Diop, secrétaire général du Sytjust, il s’agit d’une simple coïncidence. Mais, souligne-t-il, un renvoi n’est pas à exclure.

« Il se pourrait que l’audience soit renvoyée comme toutes les autres audiences du jour. Mais,  notre grève n’a rien n’à voir avec cette audience. C’est tout juste une coïncidence fortuite. Nous sommes des êtres humains pétris de valeurs. Et si cela ne dépendait que de nous, cette personnalité publique ne serait pas embastillée. Elle serait chez lui entourée de sa famille. Loin de nous l’idée d’utiliser sa souffrance comme un moyen de combat », a indiqué Me Diop.

Qui ajoute : « Nous rappelons que nous sommes des professionnels de la justice. Pour nous tous les justiciables, tous les citoyens, sont égaux devant la loi. Que cela soit une personne de statut social moindre ou une personne de grande renommée sociale. Pour nous, un procès demeure toujours un procès. Nombre d’entre nous, parmi lesquels moi-même n’ont pas mis les pieds à la salle d’audience. Parce que, pour nous, c’est un non évènement. C’est un procès comme les autres procès. Il est bon de clarifier que notre intention n’est pas de bloquer son audience ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.