RAPTS D’ENFANTS SUIVIS MEURTRES: Le ministre de l’Enfance brise le silence

Ce mardi, le ministre de la bonne Gouvernance et de l’Enfance, a rompu le silence. Son mutisme, au moment où les cas de rapt d’enfants avaient fini par inquiéter les familles, avait suscité moult commentaires.  « Il ne me revenait pas de communiquer sur cette affaire. C’est une question de sécurité publique. D’abord, peut être j’aurais pu monter au créneau, parler aux familles, les rassurer, je le concède. Mais, je ne médiatise pas toutes mes actions. Je suis allée présenter mes condoléances à la famille de a fille qui a été tuée et violée à Mbao », a expliqué Ndeye Ramatoulaye Gueye Diop, lors d’une rencontre conjointe avec le ministère de l’Intérieur avec la presse.

Mais, même si elle ne s’est pas publiquement exprimée sur la question, elle dit avoir, toutefois entrepris des démarches auprès des familles de victimes. « Ce  n’est pas parce que je n’ai pas communiqué que je n’ai pas  été sur le terrain. La fille qui a été violée et tuée je suis allée présenter mes condoléances à la famille éplorée sans que la presse  ne soit au courant. Parce que, je respectais le deuil de cette famille. Je ne peux pas comprendre que quelqu’un qui est dans la douleur, que j’amène les caméramans, les photographes des journalistes pour m’afficher. Il faut un minimum de respect envers les gens », a-t-elle soutenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.