Toutinfo Bréves

PALAIS DE JUSTICE : la grève du Sytjust pénalise le justiciable

Depuis avant-hier, la justice est paralysée par le syndicat des travailleurs de la Justice (sytjust). ainsi, la majorité des dossiers a été renvoyée à cause de l’absence des greffiers. il est aussi impossible pour certains justiciables de disposer d’un casier judiciaire.

Hier, le Tribunal de Dakar n’a pas connu l’ambiance habituelle des autres jours. Cette situation est due à la grève du Syndicat des Travailleurs de la Justice (Sytjust). Celui-ci a décrété 72 jours de grève depuis avanthier. La grève a eu une répercussion négative dans le fonctionnement du service de la justice. Car au temple de Thémis, l’administration tout comme les juridictions ont été complètement paralysées au grand dam des justiciables et des usagers. Toutes les personnes venues chercher des casiers judiciaires, sont rentrées bredouille. Un jeune garçon trouvé assis au service des casiers judiciaires, la mine boudeuse, ne savait pas à quel saint se vouer. «Je dois déposer des papiers pour passer à un concours dont le dernier délai c’est demain et sans ledit casier judiciaire, je ne pourrais pas y participer», a déclaré Moussa Thiam, au bord des larmes. De même, le Tribunal des flagrants délits qui était la seule juridiction à fonctionner, a terminé ses audiences plus tôt que d’habitude. Car, la majeure partie des avocats ont préféré solliciter le renvoi de leurs dossiers malgré la présence d’un greffier ad hoc. Selon l’un des avocats, il est pré- férable de renvoyer leurs dossiers à une date ultérieure car «on craint de ne pouvoir disposer de la décision de justice après le jugement, parce que seuls les greffiers sont habilités à signer les décisions de justice», nous informe la robe noire sous l’anonymat. Il estime que l’État doit satisfaire les demandes des greffiers. Mais malheureusement, poursuit-il les autorités accordent plus d’importance aux politiciens qu’aux enseignants et aux greffiers. « Regardez la situation des enseignants. Comment un politicien peut-être mieux payé qu’un enseignant ? »,s’est-il demandé. Les seuls dossiers retenus par le juge portaient sur l’offre et la cession de chanvre indien. Ainsi, seuls deux avocats ont plaidé leur dossier. Les affaires sérieuses ont été renvoyées, ce qui a facilité la tâche au juge. Car, pour l’audience qui a commencé à 9 heures, le rôle du jour a été épuisé à 11h 58 mn. En outre, les vendeurs aux alentours du Tribunal ont été lésés par la grève. Le petit commerce ne marche pas car les clients sont rares. C’est du moins l’avis d’Aida Diouf, vendeuse de sandwichs. «Mon chiffre d’affaires a considérablement baissé à cause de la rareté des clients», fustige-t-elle.

 

Toutinfo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.