ACCIDENTS DE LA ROUTE :Mgr Benjamin Ndiaye sermonne les populations

Les accidents de la circulation et les enlèvements des enfants interpellent les autorités religieuses. A l’occasion de la 33ème édition de la journée mondiale de la jeunesse qui s’est tenue à Mbodiènne ce weekend, Monseigneur Benjamin Ndiaye est monté au créneau pour les dénoncer.

La plus part des accidents sont dus au «diaye dolé» (je m’en fous) de la population. Ces propos ont été tenus par l’Archevêque de Dakar qui dirigeait la messe de la 33e édition de la journée mondiale de la jeunesse pour dénoncer le comportement des chauffeurs. «Je propose qu’on ajoute un examen sur le savoir-vivre pour l’obtention du permis, parce que le permis est destiné aux gens responsables», a-t-il lancé. «Ces temps-ci, c’est la recrudescence des accidents qui font tant de victimes parmi nous. Plusieurs de ces accidents sont dus au «diaye dollé rekla» (ce ne sont que du : Je m’en fous). Les gens ont transformé les routes en de champs de bataille occasionnant des pertes en vies humaines», s’indigne l’Archevêque. Concernant l’enlèvement des enfants, Mgr Benjamin Ndiaye déplore le fait que certaines personnes, au nom d’un sacrifice, attentent à des vies humaines de jeunes innocents. «N’exploitez pas l’immigré, l’orphelin et la veuve. Ne répandez pas le sang par le sang, disait le prophète Jérémy. Quand je pense aux rapts de nos enfants, quand je pense au sacrifice rituel que la presse locale a évoqué ces derniers temps, j’ai comme l’impression que la prophétie de Jérémy s’adressait directement à nous, aujourd’hui. Est-ce que les ambitions politiques ou d’autres motifs doivent pousser quelqu’un à porter atteinte à la vie des personnes innocentes», a-t-il déploré. Pour inviter les jeunes catholiques à être des modèles dans la société, comme le recommande le thème de cette année : «Les jeunes, la foi, et le discernement des vocations», Monseigneur Benjamin Ndiaye a fait invoqué l’histoire du prophète Jérémy. Ce prophète est pour l’Archevêque un modèle pour la jeunesse parce que sa sagesse ne lui a pas empêché de répandre la parole de Dieu. C’est pourquoi, l’archevêque a lancé un appel à l’endroit de la jeunesse «pour qu’elle soit forte courageuse et disciplinée dans le travail, la foi et le voisinage ».

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.