EMMANUEL SARR, PILOTE DECEDE DANS LE CRASH devait se marier samedi

Le destin jaloux a foudroyé, le jeune capitaine Emmanuel Sarr qui s’apprêtait à convoler en justes noces avec sa bienaimée, ce samedi, 17 mars 2018. il faisait partie de l’équipage du mi17 de l’armée de l’air sénégalaise, abimé à missirah, ce mercredi 14 mars.

Samedi 17 mars 2018 devait être le plus beau jour de sa vie. Malheureusement, hélas, le Capitaine de l’Armée de l’air sénégalaise, pilote adjoint du Mi-17 ne connaîtra pas cette joie, aux côtés de sa fiancée, entourés de leurs parents, proches, amis et collègues. Le sort cruel en a décidé autrement. Au-delà, de sa famille et de l’Armée, c’est toute la Nation qui est attristée par cette catastrophe aérienne. Laquelle s’est soldée par 8 morts et 12 blessés. Emmanuel Sarr , pilote de l’hélicoptère, est tombé sur le champ de bataille à côté de ses frères d’armes, comme : Le Colonel El Hadji Mamadou Touré, le mécanicien de l’avion, le Sergent chef Thiendella Fall et de l’Adjudant Mountaga Sow. Ils étaient en mission «social » pour matérialiser le concept Armée-Nation si cher à nos Diambars, en convoyant la dépouille du frère de l’ancien ministre d’Etat, Robert Sagna. N’ eût été cette mort prématurée, nul doute que le Capitaine Emmanuel Sarr, âgé d’à peine 30 ans était promis à une brillante carrière. Il serait né entre 1985 ou 1986. Il était de la Promotion 1999 du très sélectif Prytanée militaire de SaintLouis. Ses promotionnaires littéralement foudroyés par le décès accidentel de leur « frère » gardent d’excellents souvenirs d’Emmanuel Sarr. «Reposes en paix Emmanuel SARR. Depuis le Prytanée, tu es resté le même. Grand buteur, correct, intéressant et réservé. Telles sont les qualités dont je me souviens». Voilà le genre de messages qu’on pouvait lire dans les réseaux sociaux, hier, en guise d’hommage. En digne «enfant de troupe», il a fait un brillant parcours au Prytanée ce qui lui vaut, après l’obtention de son baccalauréat en 2006 de s’envoler pour la Grèce où il a suivi les cours d’aviation pour devenir officier-pilote. Intégré dans l’Armée de l’air, il ne tarde pas à se faire distinguer par ses supérieurs hiérarchiques par son sérieux et sa compétence au travail. Ce qui lui a permis de gravir en si peu temps les grades, passant de Lieutenant à Capitaine. La levée du corps d’Emmanuel Sarr et des autres membres de l’équipage est prévue, ce matin, à la base militaire de l’Armée de l’air, Capitaine Mame Andella Cissé de Ouakam. La rédaction de «L’As», s’associe au deuil qui frappe la Nation sénégalaise, présente ses condoléances les plus attristées aux familles des disparus, tout en souhaitant un prompt rétablissement aux blessés.

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.