Toutinfo Bréves

La présidente de Maurice refuse de démissionner

La présidente mauricienne Ameenah Gurib-Fakim, conteste les faits qui lui sont reprochés en lien avec un scandale financier. Elle a annoncé ce mercredi qu’elle refusait de démissionner, contrairement à ce qu’avait annoncé la semaine passée le Premier ministre Pravind Jugnauth.

Un communiqué de la présidence mauricienne a annoncé ce mercredi que madame Ameenah Gurib-Fakim rejette toute perspective de démission. Le texte fait également savoir qu’elle est « prête à intenter une action en justice pour se défendre contre les accusations calomnieuses qui la visent ».

Vendredi dernier, le Premier ministre avait annoncé que la présidente démissionnerait de ses fonctions peu après les célébrations du 50e anniversaire de l’indépendance de Maurice. Les festivités ont eu lieu, ce lundi. Mais la présidente s’accroche.

Ameenah Gurib-Fakim, biologiste de renom en poste depuis juin 2015, est accusée d’avoir utilisé une carte bancaire fournie par l’ ONG Planet Earth Institute (PEI) pour effectuer des achats personnels.

L’affaire a été révélée par le quotidien mauricien l’Express, au début du mois. Les dépenses s’élèvent à l’équivalent de 21 000 euros. La présidente a reconnu les faits. Le communiqué de ce mercredi précise d’ailleurs que Mme Gurib-Fakim a utilisé cette carte bleue par « inadvertance » et que la somme a été remboursée.

Ce que confirme L’ONG basée à Londres, sur son site Internet. Mais l’affaire fait grand bruit car elle implique le milliardaire angolais, Alvaro Sobrinho. L’homme d’affaire, qui finance l’ONG PEI, est très controversé. Depuis 2015, Il a tenté à plusieurs reprises d’investir à Maurice, ce qui a déclenché des polémiques.
( Avec rfi.fr )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.