Toutinfo Bréves

MEURTRE D’UN SENEGALAIS EN ITALIE : Macky Sall parle d’acte «barbare et raciste»

Macky Sall s’indigne du meurtre d’un Sénégalais en Italie. en réunion du Conseil des ministres hier, le chef de l’etat a qualifié cet acte de « barbare et raciste » avant de demander aux autorités italiennes de veiller à la protection des ressortissants sénégalais. toujours en réunion de Conseil des ministres, le président de la république a engagé en outre le gouvernement à lever systématiquement tous les obstacles qui entravent la libre circulation des personnes et des biens.

Macky Sall est outré par l’assassinat du Sénégalais, Idy Diène, 54 ans à Florence en Italie. Ce dernier a été sauvagement tué par un certain Roberto Pirrone. Si d’aucuns estiment que le meurtrier souffre de dépression nerveuse; ce n’est pas le cas pour la communauté sénégalaise qui parle de crime raciste. Et le chef de l’Etat semble adopter cette dernière hypothèse. A l’entame de sa communication, hier en réunion de conseil des ministres, le Chef de l’Etat a condamné avec la plus grande fermeté, l’assassinat d’Idrissa Diène, qui selon lui, est «victime d’un acte barbare et raciste inacceptable ». Le président de la République demande ainsi aux autorités italiennes de faire toute la lumière sur cette affaire et de prendre toutes les dispositions idoines pour assurer la protection des ressortissants sénégalais résidant en Italie.

Mbagnick Ndiaye Félicité 

Abordant ensuite, la question de l’intégration régionale et sous régionale, le Chef de l’Etat a magnifié la tenue, le jeudi 1er mars 2018 à Karang, de la première journée sénégalo-gambienne sur la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO. Ainsi, a-t-il félicité le ministre de l’Intégration africaine Mbagnick Ndiaye pour le bon déroulement des activités. Il a ensuite indiqué qu’il prendra part à la première session du Conseil présidentiel sénégalo-gambien, prévu le 13 mars 2018, à Banjul. Tout compte fait, il faut dire que si les propos du ministre gambien de la Culture et du tourisme, Hamath Ba ont heurté la plupart des responsables politiques sénégalais, apparemment ce n’est pas le cas pour le président Macky Sall. Hormis le fait d’accuser les politiciens sénégalais de beaux parleurs, Hamath Ba fustigeait en effet les tracasseries douanières sur les frontières. Et le président Macky Sall donne l’impression d’avoir compris le message. En conseil des ministres, hier, il a engagé le gouvernement, dans l’esprit du Forum parlementaire de la CEDEAO, à veiller davantage, dans la sécurité et le respect effectif des textes communautaires, à la levée systématique de tous les obstacles multiformes qui entravent la libre circulation des personnes et des biens.

Vers la régulation des Prix De l’Oignon et de la Pomme de terre

Par ailleurs, le président de la République a adressé ses félicitations au gouvernement, au ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, au ministre du Budget et à leurs collaborateurs pour le succès de l’émission d’obligations souveraines appelées Eurobond sur le marché financier. «Les performances ainsi réalisées viennent plébisciter le Sénégal et témoigner de la confiance des marchés financiers en termes d’appréciation positive de notre trajectoire consolidée de croissance, de nos perspectives macroéconomiques, mais également en termes de qualité renforcée de la signature du Sénégal», a-t-il expliqué. Appréciant en outre les résultats de l’horticulture et la régulation des prix des produits horticoles, le président de la République s’est félicité de la contribution de ce sous- secteur stratégique, au développement des exportations, à l’extension des résultats de l’agriculture, ainsi qu’à la consolidation de la sécurité alimentaire, des chaines de valeur et de la politique de création d’emplois durables. A ce titre, le Chef de l’Etat a salué les performances remarquables réalisées ces dernières années en matière de production horticole, dont l’amplification de la diversification, doit constituer un atout majeur pour l’industrialisation du Sénégal et l’intensification de l’utilisation d’une main d’œuvre qualifiée. Ainsi, au regard de l’importance qu’il attache, aussi bien, à la rémunération du producteur, qu’à la baisse des prix au niveau du consommateur, le Chef de l’Etat invite le gouvernement à mettre en place, sans délai, un mécanisme efficient de régulation des prix de l’oignon et de la pomme de terre, afin de garantir les meilleurs prix au consommateur, et de lutter contre toute spéculation.

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.