Toutinfo Bréves

COMMÉMORATION DE LA DÉTENTION DU MAIRE DE DAKAR : Bamba Fall toujours clair-obscur

Venue assister à la rencontre organisée par les «Khalifistes» hier, 7 mars, marquant une année de détention du maire de Dakar, l’opposition a tiré à boulets rouges sur le régime du président Macky Sall. Présent à la rencontre, le maire de la Médina maintient encore le flou sur son éventuel soutien au président Macky Sall à la prochaine présidentielle de Févier 2019. «J’aviserai le moment venu, mais personne ne va me dicter la conduite à tenir », a-t-il répondu.

La mairie de Dakar a refusé du monde hier, à l’occasion du rassemblement organisé pour marquer les 365 jours de détention de son député-maire. Des militants venus des quatre coins du pays ont tenu à apporter leur soutien à Khalifa Sall qui est dans les liens de la détention depuis un an. Et pour l’occasion les membres de l’opposition ont quasiment tous répondu présents. Le maire Barthélémy Dias comme à l’accoutumée n’a pas mâché ses mots. «Se débarrasser du régime de Macky Sall devient une œuvre de salubrité publique», affirme le socialiste. Très en verve et galvanisé par les applaudissements de ses sympathisants Barthélémy Diaz a souligné que « le président de la République veut empêcher à la population de s’exprimer». Le maire de Mermoz pense que « le président veut museler notre démocratie et ça ne passera pas». Avant de jurer : « C’est moi qui vous le dit Khalifa Sall sera avec nous le 31 mars pour le meeting que nous allons organiser». Abondant dans le même sens le responsable des jeunes «khalifiste» va plus loin. «L’ultimatum qu’on donne à Macky Sall, c’est le 30 mars, sinon advienne que pourra », prévient-il, sur un ton menaçant. Pour sa part, l’ancien maire de St-Louis, le député Cheikh Bamba Dièye trouve que «ce qui se passe au Sénégal est dû au fait que nous avons fait un mauvais choix en 2012». Bamba Fall reSte DanS le Flou Le maire de la Médina qui était l’attraction de la soirée a estimée quant à lui que « l’acharnement du régime sur Khalifa Sall est pire que l’apartheid». Selon lui, «c’est parce que le gouvernement a peur de lui qu’il l’a mis en prison». Ovationné par le public à chacune de ses interventions, il a indiqué que «le verdict des Sénégalais est déjà sorti et après le 30 mars, on ne va plus accepter son emprisonnement». Revenant sur son éventuel rapprochement avec le pouvoir, il a déclaré que « personne ne peut lui dicter la conduite à tenir sur son avenir politique et le moment venu il se prononcera». «Pour l’instant, je suis Khalifiste et après on verra pour le reste», renchérit le maire de la Medina qui a mis fin à la rumeur faisant état de brouille entre lui et Barthélémy Dias.

 

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.