DEPART DE ALY NGOUILLE, SORTIES DE ABC ET DE THERNO ALASSANE SALL : Farba Ngom fait feu de tout bois

Qu’on l’aime ou pas, farba ngom n’a pas sa langue dans sa poche. le député-maire des Agnam ne mâche pas ses mots ni même ses maux s’il sent la baraque marron-beigne subir des rafales nourries de la part de l’opposition. dans cet entretien avec «l’As», il enfile sa robe d’avocat pour défendre le président au besoin, met sa casquette de procureur pour charger tous ceux qui veulent glisser des bâtons dan les roues du train de l’émergence. dans ses diatribes, il qualifie Thierno Alassane sall de «nombriliste à l’ego surdimensionné»,tacle Abdoul Mbaye et réclame la tête deAbc de la Médiature de la république.

Aly ngouille ndiaye fait l’objet d’attaques tous azimuts depuis sa dernière sortie sur 2 stv. n’est-il pas gênant quand-même qu’un ministre de l’intérieur fasse une telle sortie?

La sortie de Aly Ngouille Ndiaye ne doit poser aucun problème. Pourquoi ça doit déranger. Ce que les Sénégalais doivent comprendre aujourd’hui, c’est qu’il n’est plus possible de voler des élections. Pour preuve, aux dernières législatives, nous avons perdu l’Italie, Touba, Saraya, etc. Si on pouvait voler des élections, on n’aurait pas perdu dans ces localités. Mieux, la différence de voix à Dakar entre nous et l’opposition était insignifiante. L’opposition s’est retrouvée avec plus de cinq cent mille voix. Il ne faut pas minimiser cela. Je répète, il est impossible de voler des élections au Sénégal. On aurait bien aimé gagner à Touba, à Saraya, à Kédougou, en Italie, lors des élections législatives. Le Président Macky Sall l’avait dit à l’époque aux leaders de Benno Siggil Sénégal. Lors qu’il est allé adhé- rer à Benno Siggil Sénégal qui contestait la victoire de Me Wade en 2007, il leur a dit en tant qu’ancien directeur de campagne de Wade, la présidentielle de 2007 était transparente et régulière. Le Président Macky Sall leur avait fait comprendre que c’est impossible de voler des élections au Sénégal. Aujourd’hui, même Aly NgouilleNdiaye, membre de l’Apr, un haut responsable du parti bénéficiant de la confiance du Président Sall au ministère de l’Intérieur, il ne peut pas voler des élections. Et d’ailleurs, qui connaît le Président Macky Sall sait qu’il ne fonctionne pas comme cela. C’est regrettable et très décevant que quelqu’un comme Babacar Gaye, avec son parcours politique, puisse demander la démission du ministre de l’Intérieur. Car jusqu’en 2012 quand le Pds perdait le pouvoir c’est Ousmane Ngom, ministre de l’Intérieur qui coordonnait et contrôlait tout, même si Cheikh Guèye était chargé des élections. Alors, je trouve ridicule que le Pds et l’opposition demandent la démission de Aly Ngouille Ndiaye.

Ce n’est pas que Babacar gaye, c’est toute l’opposition qui réclame la tête de Aly Ngouille Ndiaye. Pourquoi le départ de Aly Ngouille Ndiaye.

L’opposition raconte des histoires. Macky Sall n’est pas influençable. Si Aly Ngouille Ndiaye doit partir ou rester ce n’est pas à l’opposition de le dire. C’est mal connaître la personne de Macky Sall qui écoute tout le monde mais qui décide en toute lucidité. Le Président Macky Sall n’est pas influençable. Malheureusement, même ceux qui sont avec lui et qui croient le connaître, ne le connaissent pas en réalité. Ce n’est pas facile de connaître l’homme. Personnellement, en tant que député, responsable politique de l’Apr et de Benno, je soutiens et encourage Aly Ngouille Ndiaye qui a fait preuve de loyauté, de fidélité et de courage. Mais il ne peut voler des élections. C’est évident.

L’ancien ministre Thierno Alassane sall en déduit d’ailleurs que macky sall veut gagner à la yaya Jammeh avec une fraude massive…

Thierno Alassane Sall est mal placé pour parler de fraude. D’abord ce n’est pas un homme d’Etat, c’est un homme orgueilleux. Thierno Alassane Sall est un nombriliste avec un ego surdimensionné. Il était là dès le début, en tant qu’ancien coordonnateur des cadres. Mais il avait des ambitions cachées et se positionnait comme le dauphin du Président Sall. Seulement, c’était perdu d’avance. Car pour le président Macky Sall, en bon démocrate le pouvoir appartient au peuple qui décide. Thierno Alassane a trouvé des prétextes fallacieux pour quitter. D’ailleurs, il a menti quand il dit avoir démissionné du gouvernement. La vérité, c’est qu’il a été limogé. Je le défie de nous montrer sa lettre de démission qu’il a adressée au Président. Tout ce qu’il a dit à propos des raisons qui ont motivé son départ, c’est des mensonges. Thierno Alassane étaitlà et était à l’origine des retards concernant beaucoup de conventions. Il est loin d’être clean comme il le prétend. Nous savons des choses, beaucoup de choses. D’ailleurs qu’il fasse très attention.

Comme quoi ? est-il trempé dans des malversations?

Je ne rentre pas dans les détails. Il a été ministre des Infrastructures, de l’Energie, etc. Honte à Thierno Alassane Sall de s’attaquer à ce régime qu’il vient de quitter. S’il y a deux personnes malhonnêtes et qui ont beaucoup déçu c’est Thierno Alassane Sall et l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye qui non plus n’a jamais démissionné comme il le prétend. Abdoul Mbaye a été bel bien limogé. Ils ont été incompétents et sont à l’origine de beaucoup de retards dans l’exécution des projets du PSE. même le médiateur de la république reconnaît l’irrégularité des élections législatives du 30 juillet 2017.

N’est-ce pas là une voix autorisée ?

Macky Sall doit limoger de ses fonctions Aliou Badara Cissé. Il ne doit plus être un Médiateur de la République et j’assume mon propos. Huit mois après les élections et l’installation du bureau de l’Assemblée nationale, il sort pour dire que les élections sont mal organisées. C’est un scandale politique qui peut avoir des répercussions dangereuses dont il serait le seul responsable. A partir de ce moment, il ne mérite plus d’être Médiateur de la République. Le rôle d’un Médiateur, c’est d’œuvrer pour la paix sociale. C’est cette attitude qui explique même son départ du gouvernement en tant que ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur. C’est quelqu’un qui n’a pas les qualités requises pour un homme d’Etat. Cette déclaration maladroite donne raison au Président Sall et renseigne à suffisance sur le vrai visage d’Alioune Badara Cissé. S’il était un vrai Médiateur comme il dit, il devrait rendre sa démission plutôt que de critiquer l’organisation des élections. Quand on occupe des hautes fonctions et on voit des choses contraires aux valeurs que l’on revendique, on doit démissionner. Mais il continue à recevoir son salaire et bénéficie toujours des avantages y afférents.

En tant que responsable politique du fouta, pourquoi avezvous jugé nécessaire de vous déployer à Dakar ?

En bon militant et responsable de l’Apr, je ne fais que suivre les indications du Président Macky Sall. L’électorat de Dakar est très important. Le Président avait suggéré à tous ceux qui ont maîtrisé leur base de donner un coup de pouce à la coalition Benno Bokk Yakaar, surtout à Dakar. Je ne milite pas à Dakar, je ne suis pas membre du conseil municipal des Hlm. Au regard du nombre de frustrés dans les autres partis, et des indécis, j’ai jugé nécessaire de créer un mouvement «Sa deug deug» coordonné par Cheikh Tidiane Mbaye, pour leur donner un cadre d’expression. Et nous y avons déjà accueilli des anciens partisans de Khalifa Sall, des militants du Pds et ceux qui ne veulent pas adhérer dans les partis politiques. Ces nouveaux adhérents, amis et sympathisants ont tous pris la parole publiquement pour soutenir la politique du Président Macky Sall. C’est juste un démarrage, nous allons sillonner toutes les communes de Dakar. Et pour Matam, comme je l’ai toujours dit, Matam, le département comme la région, est un titre foncier de Macky Sall. On a tout ratissé, il n’y a plus d’opposants. Et je n’ai pas de frontière au Sénégal comme dans la diaspora, s’il s’agit de montrer et véhiculer la vision du Président Macky Sall. Je m’engage pour tout ce qui montre la vision du Président Sall.

Et aufouta,il y a encore Aïssata Tall quand même ?

Je ne conçois pas Aissata Tall Sall comme une opposante. En plus, à Podor il y a mon ami Racine Sy avec son grand mouvement qui soutient le président de la République. En un an, il a su créer un ballotage lors des élections locales ce qui est très important.

Arithmétiquement, est-il possible que Macky Sall gagne au premier tour ?

Absolument ! J’en suis sûr et certain. Le Président Macky Sall a un bon bilan qui lui permet de passer au 1er tour sans battre campagne. Ce qui reste, c’est surtout de mouiller le maillot, et c’est là où les responsables politiques sont attendus: faire des visites de proximité, discuter avec les populations. Il ne s’agit pas d’envahir les médias et passer tout son temps à théoriser et parler pour ne rien dire.

Vous vous basez sur quoi pour afficher un tel optimisme ?

Je me base sur le bilan et la personne de Macky Sall. L’homme d’abord, car sa seule préoccupation c’est le Sénégal. C’est un Président qui croit en son peuple. En plus, sur la base du bilan, il peut gagner au premier tour avec un taux supérieur à celui du deuxième tour de la présidentielle de 2012. Cela va épargner les Sénégalais d’une campagne électorale. Le bilan parle de luimême. Les réalisations en matière d’infrastructures modernes de qualité, la politique agricole, la journée nationale dédiée à l’élevage, la nouvelle ville de Diamniadio, AIBD, plus de 300 forages. dans l’agriculture, les paysans se plaignent beaucoup.

Il n’y a pas d’argent pour leur permettre écouler leurs arachides ?

Depuis l’avènement de Macky Sall, vous n’avez pas entendu parler de bons impayés. Ceux qui parlent de mauvaise campagne agricole, font de la manipulation. C’est du pur mensonge et nous avons des informations sur les réunions secrètes tenues en vue de manipuler les agriculteurs. Mais ces gens sont mal intentionnés ignorent que Macky Sall connaît le pays et a fait tous les coins et recoins du Sénégal. Et mieux il comprend les problèmes des Sénégalais. C’est une chance d’avoir un Président qui connaît le problème de son peuple. Je remercie les leaders de la coalition Benno Bokk yakaar qui sont restés fidèles à l’esprit de Benno depuis 2012. Ce qui veut dire que Macky Sall et les leaders de Benno Bokk Yakaar sont des hommes de qualité qui oeuvrent pour l’intérêt du Sénégal. Je remercie les gens de Benno, mais aussi ceux de l’Apr, un parti qui n’est toujours pas structuré et qui gagne à chaque fois les élections. Finalement, notre chance réside dans le fait que l’Apr ne soit toujours pas structurée. Jusqu’au moment où je vous parle, personne n’est désigné officiellement comme responsable du parti dans une localité. En commençant par moi-même. Il n’y a que des mandataires des élections dont les fonctions prennent fin à l’issue des élections. Je parle en connaissance de cause en tant que membre fondateur et membre du Sen. Je suis le seul d’ailleurs qui n’a pas de diplômes, mais la politique ce n’est pas les diplômes seulement. C’est aller à la base, être à l’écoute des populations, les soutenir, discuter et partager avec elles. Ce n’est pas comme le font certains opposants.

Vous faites allusion à qui ?

Je n’ai pas besoin de citer de noms, suivez mon regard. Ils s’absentent pendant plus de 3 ans et se la coulent douce en attendant les élections pour venir et faire des soit disant tournées pour narguer l’opinion qui est très mûre.

Propos recueillis par Amadou BA et Ibrahima Haïdara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.