Burkina Faso: la coalition jihadiste dirigée par Iyad Ag Ghali revendique les attaques de Ouagadougou

Le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) dirigé par Iyad Ag Ghali revendique la double attaque qui a frappé Ouagadougou vendredi 2 mars. L’information a été reçue par l’agence mauritanienne ANI, un canal utilisé par les jihadistes et notamment par le GSIM. La coalition terroriste explique que l’attaque a eu lieu en représailles à l’opération menée mi-février par les forces françaises dans le nord du Mali à la frontière algérienne, précisément dans le fief de Iyad Ag Ghali. Plusieurs de ses fidèles ont été tués au cours de cette opération, et notamment Mohamed Hassan Al Ansari que le GSIM aurait voulu venger hier à Ouagadougou, toujours selon les informations recueillies par l’agence de presse mauritanienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.