THIERNO ALASSANE SALL SUR LA SORTIE DU MINISTRE DE L’INTERIEUR «Cette révélation que dieu lui a inspirée, montre qu’ils feront tout pour avoir le deuxième mandat»

C’est avec un meeting à diogo, que l’ancien ministre de l’Energie a clôturé hier sa tournée dans le département de tivaouane pour installer son mouvement. il en a profité pour réagir par rapport aux propos tenus récemment par aly ngouille ndiaye, ministre de l’intérieur. selon lui, «cette révélation que dieu lui a inspirée, montre qu’ils feront tout pour avoir le deuxième mandat »

«Aly Ngouille Ndiaye vient de prouver qu’il est difficile d’être à la fois juge et partie». Tels sont les premiers mots tenus par l’ancien Ministre Thierno Alassane Sall, président du mouvement République des Valeurs (RV), en réaction aux propos tenus récemment par Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’Intérieur au sujet de la réélection du président Macky Sall. C’était lors d’un meeting à Diogo, à la suite de sa tournée dans le département de Tivaouane pour installer son mouvement. De l’avis de Thierno Alassane Sall, «cette révélation que Dieu lui a inspirée, montre qu’ils feront tout pour avoir le deuxième mandat et que le dialogue national n’était que simulacre. Ce qui intéresse le président et la petite équipe de fidèles qu’il a mise autour de lui, sachant qu’ils feront ce qu’il voudra, c’est d’avoir un deuxième mandant quelles que soient les circonstances, même si c’est des situations très honteuses. Tout est en train d’être mis en place pour qu’on ait une élection à la Yaya Jammeh c’est-à-dire que tous les challengers potentiels puissent se retrouver dans des conditions de ne pouvoir pas prendre part à la compétition afin que le pouvoir puisse passer en force». A l’en croire, sur la question de la gestion du processus électoral, le pouvoir ne se gêne pas à servir l’exemple des Etats-Unis, de la France alors que dans ces pays, il y a des institutions comme le Parlement, la Justice, qui sont totalement indépendantes et suffisamment fortes pour pouvoir agir sur l’Exécutif. «Ici, l’Exécutif tient tous les rênes. Je le dis amèrement parce que c’est un ami, Aly Ngouille Ndiaye n’a pas prouvé en ce qui concerne le sens des responsabilités», dit-il. Et pour cause, ditil, les Sénégalais se plaignent pour n’avoir pas reçu leurs cartes d’identité et pourtant tout le monde en a droit, du pré- sident de la République jusqu’au dernier des Sénégalais. D’ailleurs c’est parce que les Sénégalais ont ce problème, qu’ils prorogent régulièrement la date de validité des anciennes cartes. Pour lui, Aly Ngouille Ndiaye aurait dû dire pourquoi les cartes d’identité ne sont pas délivrées à temps et quelles sont les mesures qu’il a prises pour que tout Sénégalais, où qu’il se trouve, ait sa carte d’identité. C’est la moindre des choses qu’on attend d’un ministre de l’Intérieur. «Quelles que soit les arguties que ses défenseurs vont nous servir, c’est triste qu’il nous dise qu’il prendra toutes les dispositions pour que ses militants et ses amis politiques disposent de leurs cartes pour réélire son candidat. Et surtout quand on voit tout le cinéma organisé derrière le dialogue politique, qui n’était en réalité qu’un simulacre. Il y a des choses qu’un gouvernement ne doit même pas attendre d’assises politiques pour les régler. Il s’agit des problèmes des cartes d’identité, de tous les dysfonctionnements constatés lors des dernières élections législatives» serine-t-il. Abordant les difficultés économiques au niveau de la localité de Diogo, zone par excellence de production maraîchère, Thierno Alassane Sall affirme que les populations font des investissements assez importants et des sacrifices physiques conséquents pour pouvoir produire. Mais dit-il, même si la production est de très bonne qualité, avec de bons rendements, il reste l’équation de la commercialisation..

«C’est un crime dE laisser Diogo consommer cette eau»

De l’avis de Thierno Alassane Sall, la question la plus importante à Diogo est celle de l’eau de consommation qui impacte directement sur la santé des populations. Selon lui, c’est incroyable que les populations de Diogo consomment une eau totalement colorée, qui ressemble plutôt à du jus de carotte. Cette affaire relève de l’insouciance de nos autorités et en tout cas, s’ils sont au courant de cette situation, cela sonne comme un véritable crime».

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.