Toutinfo Bréves

POUR EN FINIR AVEC LE REGIME DE MACKY SALL Le Pds appelle à une jonction des luttes syndicales et politiques

La sortie du ministre de l’intérieur, l’ébullition du front social, l’audit du fichier électoral sont, entre autres, les sujets sur lesquels se sont penchés les membres du comité directeur du pds, hier. ainsi, pour finir avec le régime de Macky sall, renseigne sara sall, porte-parole du jour, le pds appelle à la «jonction des luttes syndicales et politiques pour en finir avec le régime actuel».

Le Parti démocratique sénégalais (Pds) ne compte pas lâcher prise pour l’organisation d’élections libres et démocratiques. Pour accentuer la lutte et en finir avec Macky Sall, renseigne le porte-parole du jour, Sara Sall, « le Pds travaille à créer les conditions d’une jonction des luttes syndicales et politiques pour en finir avec le régime incompétent et dangereux de Macky Sall ». Il en a fait l’annonce, hier, à l’issue de la réunion du Comité directeur. Par la même occasion, Sara Sall et ses camarades fustigent avec la dernière énergie le fait que le gouvernement tarde à matérialiser ses engagements avec les enseignants. Ils dénoncent, « le recours aux Agents de la sécurité de proximité et d’autres élèves par le gouvernement pour surveiller et contrôler les examens en lieu et place des enseignants en grève». Concernant les inscriptions sur les listes électorales qui ont débuté hier (1er mars), le Comité directeur du parti dit constater avec regret que le gouvernement a défini un délai de 2 mois alors que des millions de personnes veulent s’inscrire pour en «découdre» et mettre fin au régime «incompétent» de Macky Sall. C’est ce qui explique, selon Sara Sall, les erreurs volontaires et multiples sur les cartes électeurs ainsi que des transferts inacceptables d’électeurs par une modification quasi unilatérale de la carte de électorale. Poursuivant, il laisse entendre que le Pds va se battre pour que le gouvernement fixe la période d’inscription pour une durée maximum de 6 mois. «Notre parti ainsi que toute l’opposition conséquente exige la mise en place d’une commission arbitrale consensuelle avec la présence de la majorité présidentielle, de l’opposition et de la société civile pour discuter de la question électorale avec un engagement personnel du pré- sident de la République de respecter les conclusions qui en seront issues», martèle Sara Sall. Par ailleurs, le Pds par la voix de Sara Sall a réitéré son vœu de voir le ministre de l’intérieur Aly Ngouille Ndiaye démis de ses fonctions.. «Notre parti s’associe à l’appel lancé par l’Ied pour un rassemblement pacifique le vendredi 9 mars devant le ministère de l’Intérieur pour exiger son départ», fait savoir Sara Sall.

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.