EN VISITE OFFICIELLE AU SENEGAL Erdoğan obtient un accord sur les hydrocarbures

Le chef de l’Etat Macky sall s’est entretenu très longuement hier avec le président turc Recep tayyip Erdoğan en visite officielle de trois jours au Sénégal. face à la presse, sur le perron du palais, les deux chefs d’Etat ont rendu public des accords signés entre les deux pays, notamment dans le domaine des hydrocarbures. a préciser par ailleurs que les projections pour les échanges commerciaux entre les deux pays ont été fixées à 400 millions de dollars.

Le pétrole et le gaz sénégalais font l’objet de nombreuses convoitises. Après la France, c’est au tour de la Turquie de manifester son intérêt pour les ressources pétrolières et gazières. La preuve, la coopération sénégalo-turque a été élargie à de nombreux domaines dont les hydrocarbures. C’est Macky Sall qui a été le premier à annoncer la nouvelle, hier, suite à son tête-à-tête avec Recep Tayyip Erdoğan. «Nous venons d’élargir le cadre de coopération de la coopération entre les deux pays avec la signature d’accords et de lettres d’intention dont quatre viennent d’être signées en matière ferroviaire, dans le domaine du tourisme, dans le domaine des hydrocarbures et de l’énergie et dans le domaine des mines», a-t-il informé. Ce qui laisse entrevoir une entrée prochaine des turcs dans ce secteur qui deviendra bientôt un fleuron de l’économie nationale sénégalaise.

Echanges commerciaux : le Sénégal Et la Turquie veulent atteindre la Barre des 400 Millions de dollars

Revenant sur les performances réalisées dans le cadre de la coopération sénégalo-turc, Macky Sall rappelle qu’il y a deux ans, le chef d’Etat turc lui avait suggéré de porter le niveau des échanges commerciaux à près de 250 millions dollars américains. «Et nous y sommes déjà en 2017», s’est-il réjoui ; poursuivant qu’une nouvelle barre a été fixée conjointement à près de 400 millions de dollars. «Nous allons travailler ensemble pour atteindre et même dépassé cet objectif», a-t-il déclaré. Prenant la parole, le président turc a attiré l’attention sur la nécessité d’avoir un équilibre dans les échanges commerciaux tout comme il est important de les augmenter. Sinon, dit-il, tous les efforts consentis ne seront pas durables. Selon Erdogan, le Plan Sénégal émergent conçu par son homologue sénégalais constitue aussi un plan exemplaire pour les deux pays. Convaincu que la coopération entre le Sénégal et la Turquie sera «gagnant-gagnant» dans la réalisation des projets de Diamniadio, Erdogan voudrait ainsi que les entreprises turques aient une grande place dans les projets qui sont réalisés au Sénégal à l’avenir. «Je suis accompagné de plus de 150 femmes et hommes d’affaires. (…) J’attache de l’importance aux accords que nous avons conclus dans les domaines des mines, des hydrocarbures et de l’énergie. Je considère que l’accord que nous pourrons avoir dans le domaine ferroviaire sera important pour la modernisation du Sénégal. (…) Nous voulons développer une collaboration avec les Etats africains sur la base d’un partenariat égalitaire basé sur le respect mutuel», a-t-il expliqué. Par ailleurs, il faut relever que Macky Sall a également exprimé sa joie quant au soutien de la Turquie dans la réalisation des infrastructures majeures dans la nouvelle ville de Diamniadio. Il explique que : «Grâce à une ligne de financement de 300 millions de dollars nous avons construit la salle de conférence internationale, le complexe sportif «Dakar Arena», le marché d’intérêt public national. La gare des gros porteurs, le parc d’exposition et l’hôtel qui est dans le centre international. Donc c’est déjà grâce à ces lignes de crédits d’Eximbank Turquie et aussi à l’implication des entreprises turques que cela a pu être fait». Il faut souligner que Recep Tayyip Erdoğan est venu cependant à Dakar avec une délégation composée de six ministres, des hauts fonctionnaires et surtout beaucoup d’opérateurs économiques. Ce qui, selon Macky Sall, démontre à suffisance une claire indication de la volonté des deux Etats de poursuivre avec vigueur les relations d’amitié et de coopération mais également les relations commerciales et d’investissement. Non sans relever que le président Erdoğan connait déjà le Sénégal pour y avoir effectué une visite officielle en 2013, ensuite une escale en 2016. Macky Sall n’a pas manqué de saluer le leadership du président Recep Tayyip Erdoğan à la tête de l’OCI mais aussi son leadership global en tant que membre du G20. «C’est vrai que la Turquie est également membre de l’Otan et c’est un pays très important au plan économique et au plan de son influence diplomatique. Le Sénégal continuera à travailler avec la Turquie sur les sujets internationaux qui nous concernent ; sur la lutte contre le terrorisme et évidemment sur bien des domaines où nous allons renforcer notre coopération bilatérale», a-t-il conclu.

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.