Toutinfo Bréves

CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA MAGISTRATURE Le grand parti demande à Macky Sall de quitter la présidence

Le secrétariat exécutif national du grand Parti s’est réuni hier, pour examiner deux points inscrits à son ordre du jour sur la vie du Parti et la situation nationale. sur le 2ème point, malick gakou et ses camarades n’ont pas manqué de déborder la situation du maire de dakar Khalifa sall. et déplore ainsi l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques. Par ailleurs, le Président du grand Parti, malick gakou a réitéré sa ferme volonté de proposer un programme alternatif de redressement économique national.

Abordant la situation nationale marquée par la fin du procès du député-maire, Khalifa Ababacar SALL, le Secrétariat Exécutif National du Grand Parti qui s’est réuni hier déplore et condamne fermement les tentatives d’instrumentalisation de la justice à des fins politiques. Dans un communiqué parvenu à l’As, Malick Gakou et ses camarades exige le départ de Macky Sall et de son Ministre de la Justice Ismailla Madior Fall du Conseil Supérieur de la Magistrature, « afin de garantir une véritable expression d’une vie judiciaire en harmonie avec les principes fondateurs d’une justice de l’éthique et de la morale au nom du Peuple. Pour cela, le Secrétariat Exécutif National demande au Président Macky Sall d’être en phase avec l’une des recommandations phares des Assises nationales pour la mise en place d’une Cour constitutionnelle garante des libertés et de l’expression d’une démocratie moderne, humaniste porteuse de progrès et de développement au service exclusif du Peuple sénégalais », lu, t-on dans le communiqué. Selon les membres du Grand Parti, « l’annonce par le Ministre de la Justice de la mise en place d’un Comité de concertation sur la modernisation de la justice est une fourberie de plus dans l’optique de divertir l’opinion nationale et les Forces vives de la Nation afin de se donner du répit et de ne rien faire dans ce domaine si vital pour la vie de la Nation comme ce fut le cas dans les autres secteurs. Sous ce rapport, les patriotes et les forces républicaines sont suffisamment avertis de la capacité du gouvernement à multiplier les Commissions de diversion face à son incapacité à apporter des réponses concrètes et précises aux interpellations dirimantes du Peuple Sénégalais ». S’agissant de la vie du Parti, le Secrétariat Exécutif National a fait le point, sur la vente des cartes de membres du Parti, le déroulement du programme de visite de proximité du Président Malick GAKOU, l’état de la pré- paration du Comité directeur en Avril. mais également les préparatifs liés à l’organisation du Congrès ordinaire et du Congrès d’investiture prévus durant le second semestre de l’année 2018. « Après de larges échanges, il a été convenu la convocation du Comité directeur du Parti les 07 et 08 avril 2018 avec la participation de toutes les composantes du Parti dans l’ensemble des Communes du Sénégal, afin de se pencher, de manière effective et pertinente, sur les voies et moyens les plus appropriés, dans l’unité du parti et sa cohésion, pour plébisciter le candidat du Parti lors de la prochaine élection présidentielle de 2019 »indique, communique. Après un exposé détaillé sur « l’état de la situation économique désastreuse du pays du fait des échecs répétitifs du Plan Sénégal Emergent (PSE) dans tous les secteurs croisés du développement, le Président du Grand Parti, Malick GAKOU a, dans sa communication, réitéré sa ferme volonté de proposer un programme alternatif de redressement économique national et de réforme à même de garantir à notre pays les gages d’un développement humain durable et intégré ».

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.